La Critique photo est une nouvelle rubrique où je propose mon regard sur les photos de lecteurs du blog. Pour découvrir comment participer il vous suffit de lire cet article dans lequel je vous explique tout.

Pour cette première session de la Critique photo je dois vous avouer que le choix a été difficile… En effet, ce sont plus de 80 photos qui ont déjà été postées sur le groupe Flickr Astuces Photo ! Je ne m’attendais pas à un tel succès et je tiens, avant toute chose, à remercier tous les participants.

Plusieurs photos d’insectes ayant été proposées, mon choix s’est porté sur une photo de moro-sphinx prise par Servlc.

 

Moro-sphinx-critique-photo

250 mm – 1/400 s – f/7,1 – 100 ISO

 

Les points forts

Ce type d’insecte, très mobile, n’est pas facile à photographier en plein vol et je tiens tout d’abord à vous féliciter pour cette prise. La vitesse d’obturation choisie (1/400 s) est idéale car elle a permis de figer le corps de l’insecte tout en laissant les ailes floues, ce qui donne du dynamisme à la scène.

Le deuxième point fort concerne le flou d’arrière-plan (également appelé bokeh). L’arrière-plan étant dégagé, une ouverture de f/7,1 a été suffisante pour obtenir un flou d’arrière-plan agréable. Avec un arrière-plan chargé vous auriez été obligé d’ouvrir davantage le diaphragme (f/5,6 ou f/2,8 par exemple) ou changer de point de vue pour obtenir le même résultat.

Enfin, vous vous êtes mis à la hauteur du sujet et c’est un point positif. En effet, la photo d’insectes en contre-plongée donne rarement de bons résultats sauf, bien sûr, s’il s’agit d’une photo documentaire.

 

Les points à améliorer

Ce genre de scène de prête généralement bien à un cadrage serré (ici, le sujet est un peu « perdu » au milieu du cadre). Avec un cadrage serré l’image aurait eu beaucoup plus de force. Une focale de 250 mm a été utilisé, peut-être êtes-vous arrivé aux limites de votre matériel et vous ne pouviez pas zoomer ou vous rapprocher plus ? Si c’est le cas, rien ne vous empêche de recadrer votre image en post-traitement dans un logiciel de retouche.

La composition de l’image est également perfectible : l’insecte étant positionné au centre du cadre, l’image est relativement statique. C’est pourquoi, il est généralement conseillé de composer son image en évitant de centrer le sujet. Vous auriez pu par exemple utiliser la règle des tiers et positionner l’insecte sur un point fort du cadre.

La fleur située au premier plan vient également perturber la lecture de l’image. En vous décalant légèrement vers la droite vous auriez pu la faire disparaître du cadre, même si je suis conscient qu’il n’est pas évident de tout gérer lors de la prise de vue…

J’espère que cette critique aura été utile à Servlc mais également aux autres lecteurs. Si cette rubrique vous intéresse, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à proposer vous aussi vos photos !