Pour recevoir gratuitement les nouveaux articles du blog, cliquez ici !

 

La Critique Photo est de retour et, pour cette nouvelle édition, je vais analyser une photo de Daniel.

Daniel a pris cette photo pendant les vacances d’été chez un artisan chocolatier du sud de la France. En faisant le tour de la boutique, son regard a été attiré par ces tablettes de chocolat et la façon dont elles étaient présentées. Daniel y a vu une excellente occasion de faire une photo différente des traditionnels clichés de vacances. Et il a immédiatement saisi cette opportunité !

 

tablettes-chocolat

Nikon D7100
165 mm – f/5,6 – 1/60 s – 400 ISO

 

Les points forts

Le premier point fort de cette photo est la présence d’un sujet clairement identifié. Cela peut vous sembler étrange que je mentionne ce point, pourtant c’est un problème récurrent chez les photographes débutants. Ici, il n’y a pas de doute possible : le sujet, ce sont les tablettes de chocolat ! Le sujet d’une photo n’a pas forcément besoin d’être extraordinaire, le plus important est ce que vous allez en faire, comment vous allez le traiter.

Daniel avait plusieurs options pour photographier ces tablettes de chocolat. Il a choisi de se décaler sur le côté et d’utiliser une grande ouverture du diaphragme (f/5,6) pour jouer sur la profondeur de champ. En procédant ainsi, il guide notre regard vers un élément précis de la scène, notre œil étant attiré par tout ce qui est net. Le zone de netteté  n’est ni trop grande, ni trop étroite : seule la tablette du centre est nette mais on devine aisément ce qu’il y a écrit sur les tablettes voisines.

En effectuant un cadrage serré, Daniel a mis en évidence ce que l’on appelle un rythme. Cette notion est assez similaire à celle que l’on peut rencontrer en musique. En photo, le rythme consiste en la répétition d’un motif (ici, la tablette de chocolat). On passe naturellement d’un tablette à l’autre et on imagine facilement le reste du présentoir. Cette technique de composition est très efficace pour apporter du dynamisme mais aussi pour guider le regard à travers le cadre.

Enfin, les couleurs des différentes tablettes permettent d’attirer immédiatement l’œil du spectateur. C’est d’ailleurs l’un des premiers éléments sur lequel j’ai accroché en découvrant la photo. Même si cette association de couleurs n’est pas le choix de Daniel, il a su capter cet aspect intéressant avec son appareil photo. Et ça, on ne peut pas le lui enlever !

 

Les points à améliorer

Commençons tout d’abord par un défaut mineur : la photo présente un léger flou de bougé. Ce n’est pas flagrant sur la photo ci-dessus car elle est trop petite. Mais si on la regarde en grand, cela devient nettement plus visible (cliquez sur la photo pour la voir en grand). En fait, Daniel a utilisé une vitesse d’obturation (1/60 s) un peu trop lente pour compenser les vibrations engendrées par la pression du doigt sur le déclencheur ou par un mouvement involontaire au moment de prendre la photo. Une vitesse d’obturation plus rapide lui aurait permis d’obtenir une photo plus nette, avec un meilleur piqué.

Une règle de base préconise d’utiliser une vitesse au moins aussi rapide que l’inverse de la focale pour éviter un flou de bougé. En photographiant avec une focale de 165 mm, Daniel aurait théoriquement dû utiliser une vitesse au moins aussi rapide que 1/165 s (par exemple, 1/200 s). Pour disposer de cette vitesse, un solution aurait été d’augmenter la sensibilité ISO du capteur. C’est ce que Daniel a fait en passant à 400 ISO, mais cela reste insuffisant.

Venons-en maintenant au point qui me semble le plus important : l’exposition. Avez-vous remarqué que les zones blanches sur les tablettes ne sont pas vraiment blanches mais ont plutôt tendance à tirer vers le gris ? L’explication est toute simple : la photo de Daniel est sous-exposée, le capteur n’a pas reçu assez de lumière. Ce n’est pas une sous-exposition majeure, mais cela suffit pour affecter le rendu de l’image.

Pour augmenter la quantité de lumière qui atteint le capteur, Daniel n’avait pas beaucoup de marge de manœuvre. A f/5,6 il était déjà à l’ouverture maximale de son objectif et en augmentant la vitesse d’obturation il risquait d’accentuer le flou de bougé. Là encore, la solution était d’augmenter la sensibilité ISO pour que le capteur puisse emmagasiner davantage de lumière. Le Nikon D7100 est un appareil récent qui gère bien le bruit numérique ; la montée en ISO se serait faite sans trop de conséquence sur la qualité d’image.

Pour vous montrer l’exposition que Daniel aurait pu obtenir dès la prise de vue, j’ai repris la photo en post-traitement :

exposition_tablettes

 

Passons à présent au cadrage et à la composition. La photo aurait gagné à être légèrement décalée vers le bas. En effet, la partie supérieure gauche de l’image n’apporte pas grand chose, sa présence ne se justifie donc pas. De plus, les écritures situées au bas des tablettes sont coupées : je suppose qu’il s’agit du pourcentage de cacao présent dans le chocolat. Cette information avait par contre toute sa place sur la photo.

Il aurait également été intéressant de photographier les tablettes en se positionnant à gauche du présentoir plutôt qu’à droite. Notre sens de lecture allant de la gauche vers la droite, nous serions probablement mieux rentrés dans l’image avec cet angle de vue.

Enfin, il est dommage que la tablette orange (Macaïbo) ne soit pas alignée avec la tablette verte et la tablette jaune. Le fait qu’elle soit en retrait par rapport aux deux autres entraîne une sorte de cassure. Avec les trois tablettes parfaitement alignées, l’image aurait été plus dynamique et Daniel aurait pu jouer à fond sur le rythme. Ceci étant dit, je suis conscient qu’on ne peut pas faire tout ce que l’on veut dans une boutique, surtout quand on est juste de passage…

 

Pour conclure, je remercie Daniel qui s’est prêté au jeu de la critique photo en postant cette image sur le groupe Flickr Astuces Photo.

 

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !