L’exposition est avec la composition l’un des éléments fondamentaux à la base de toute photographie. Que ce soit en argentique ou numérique, la réussite d’une photo passe avant tout par une bonne maitrise de l’exposition.

Lorsque vous prenez une photo vous allez chercher à traduire ce que voient vos yeux sur la capteur de votre appareil photo. L’exposition n’est donc pas seulement une nécessité technique, elle permet également de restituer l’atmosphère de la scène que vous photographiez.

 

Qu’est-ce que l’exposition ?

L’exposition est le procédé qui consiste à présenter une surface sensible à la lumière dans le but de former une image. En photographie argentique, il faut exposer la pellicule à la lumière pour obtenir une image. En photographie numérique, c’est le capteur qui joue ce rôle.

Pour obtenir une exposition correcte, il est nécessaire de doser avec précision la quantité de lumière qui va atteindre le capteur. Une photo correctement exposée doit théoriquement restituer les niveaux de luminosité de la scène photographiée. Si la quantité de lumière n’est pas bien ajustée, il y a un risque de :

  • sous-exposition : le capteur n’a pas reçu suffisamment de lumière, l’image est trop sombre.
  •  surexposition : la capteur a reçu trop de lumière, l’image est trop claire.

 

Exposition

 

Lorsque une photo est sous-exposée, il n’y a pas de détails dans les basses lumières, c’est-à-dire les zones les plus sombres de l’image. On dit alors que les ombres sont « bouchées » car elles ne contiennent que du noir pur.

Lorsque une photo est surexposée, il n’y a pas de détails dans les hautes lumières c’est-à-dire sur les zones les plus claires de l’image. On dit que ces zones  sont « brulées » car elles ne contiennent que du blanc pur.

 

Quels sont les paramètres qui influent sur l’exposition ?

Les paramètres permettant de régler l’exposition sont au nombre de trois :

  • La vitesse d’obturation :
    Plus la vitesse est lente (ou plus le temps de pose est long), plus la quantité de lumière qui atteint le capteur est importante.
  • La sensibilité ISO :
    Plus le capteur est sensible, moins la quantité de lumière doit être importante pour exposer correctement la photo.

 

Le triangle d’exposition

Les réglages de l’ouverture, de la vitesse et la sensibilité ISO sont intimement liés. Ainsi, si l’on modifie l’un de ces réglages, il faut ajuster au moins l’un des deux autres pour conserver la même exposition.
A titre d’exemple, les combinaisons ci-dessous aboutiront exactement à la même exposition :

f/8 – 1/250 s – ISO 200
f/5,6 – 1/500 s – ISO 200
f/5,6 – 1/250 s – ISO 100

En augmentant l’ouverture (f/8 -> f/5,6) il est nécessaire d’augmenter la vitesse d’obturation (1/250 s -> 1/500 s) ou de réduire la sensibilité (ISO 200 -> ISO 100) si l’on souhaite conserver la même exposition.

Il existe donc plusieurs combinaisons possibles pour exposer une photo de la même manière. Le choix de telle ou telle combinaison se fera en fonction de l’effet créatif que vous recherchez.
Si vous souhaitez une profondeur de champ réduite, vous allez utiliser une grande ouverture et adapter en conséquence la vitesse et la sensibilité. Si vous souhaitez figer une action, vous allez choisir une vitesse élevée et adapter l’ouverture et la sensibilité.

 

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !