Le zoom transtandard : l’objectif à tout faire !

| 19/12/2013 | 22 commentaires

Avez-vous déjà entendu parler des zooms transtandard ? Si ce terme vous semble étranger, il est pourtant fort probable que vous ayez déjà vu ce type d’objectif. Un zoom transtandard est peut-être d’ailleurs monté sur votre reflex en ce moment…

On parle de zoom transtandard pour désigner un zoom avec une forte amplitude : 18-200 mm, 18-270 mm, 18-300 mm, etc. En gros, un zoom transtandard est capable de combiner en un seul objectif plusieurs focales standard (35 mm, 50 mm, 85 mm…).

Le zoom transtandard possède plusieurs atouts très appréciables : polyvalence, encombrement et poids mini, risque réduit de salir le capteur, etc.. Même si, par définition, les reflex sont conçus pour accueillir plusieurs objectifs, certains photographes ne jurent que par le zoom transtandard ! Dans cet article, je vais vous présenter les raisons qui font de ce zoom un objectif incontournable.

 

La polyvalence, atout n°1 du zoom transtandard

Canon_18_200_zoom_transtandard

Canon 18-200 mm

Imaginez que vous êtes devant un superbe paysage et que vous souhaitez immortaliser cette scène. Vous allez logiquement avoir besoin d’un grand angle pour prendre votre photo : une focale entre 18 et 28 mm fera parfaitement l’affaire. Puis, quelques instant plus tard, imaginez que vous souhaitez réaliser le portrait d’un membre de votre famille ou de l’un de vos amis. Vous allez maintenant avoir besoin d’un petit téléobjectif, disons une focale comprise entre 85 mm et 105 mm. Imaginez enfin que vous voulez saisir ce petit oiseau qui vient de se poser sur une branche ou un détail sur un monument situé en hauteur. Pour pouvoir photographier correctement votre sujet, vous aurez cette fois-ci besoin d’un vrai téléobjectif, avec une focale d’au moins 200 mm.

Et si je vous disais qu’il est possible de réaliser tout cela sans avoir à changer d’objectif, juste en tournant la bague de zoom ! C’est cette polyvalence que vous offre un zoom transtandard : vous pouvez couvrir une variété impressionnante de sujets avec un seul objectif.

Avec un zoom transtandard vous n’avez pas besoin de vous casser la tête pour savoir si l’objectif qui est monté sur votre appareil photo est le bon. Vous ne perdez plus du temps à changer d’objectif avec la crainte que votre sujet se déplace.

Autre avantage non négligeable, vous n’êtes pas obligé d’encombrer votre sac photo avec plusieurs objectifs. Pas besoin de transporter un 18-55 mm et un 55-200 mm, par exemple. Vous faites tout avec le même objectif. Avouez que c’est plutôt confortable quand même !

On considère souvent le zoom transtandard comme l’objectif de voyage par excellence. C’est tout à fait vrai. Quand on voyage, on a souvent besoin (ou envie) de se déplacer « léger ». Mais au delà du voyage, vous serez bien souvent content d’avoir un objectif polyvalent sous la main : une sortie en famille, une randonnée, une soirée entre amis… Autant de situations où vous n’aurez pas le temps ou l’envie de changer d’objectif à chaque fois qu’un nouveau sujet se présente.

 

Un objectif idéal pour débuter

Lorsqu’on débute la photo et qu’on entend parler pour la première fois de 18 mm, de 55 mm ou encore de 105 mm, cela n’évoque pas grand chose. D’accord, vous savez sûrement que plus le nombre est petit et plus l’angle de champ est large. Inversement, plus le nombre est grand et plus l’angle de champ est étroit – plus on « zoome », pour dire les choses simplement.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela représente ? Si je veux photographier tel sujet à telle distance, aurais-je besoin d’une focale de 50 mm ou plutôt d’une focale de 100 mm ? Difficile de répondre quand on a juste quelques bases en photo et peu de pratique à son actif.

Ainsi, la plupart des photographes s’orientent par défaut vers l’objectif fourni dans le kit de base, bien souvent un 18-55 mm. Même si cet objectif permet de couvrir un certains nombre de situations, sa plage focale reste quand même assez limitée et empêche de photographier bon nombre de sujets.

zoom_transtandard_Nikon_18_200

Nikon 18-200 mm

Et si le meilleur objectif pour débuter était un zoom transtandard ? Pour tout vous dire, j’ai débuté la photo avec le 18-200 mm de Nikon et j’ai tout simplement adoré ! C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à écrire un article entier sur le sujet… C’est dire !

Le zoom transtandard m’a permis de faire connaissance avec les différentes focales et de commencer à avoir des repères solides. Certains vous diront qu’il faut apprendre la photo avec une focale fixe, un 35 ou un 50 mm. Personnellement, je trouve qu’une focale fixe est bien trop restrictive quand on débute la photo.

Les focales dont vous allez avoir besoin vont dépendre en grande partie de votre pratique photo, des sujets que vous allez photographier. Allez-vous plutôt faire du paysage ? Du portrait ? De la photo de rue ? De la photo animalière ? De la macro ? Un peu de tout ?

En débutant la photo, il est fort probable que vous n’ayez pas une idée arrêtée de ce que vous souhaitez photographier. Et c’est tout à fait normal ! En optant dès le départ pour un zoom transtandard, vous vous laissez une marge de manœuvre, vous ne vous interdisez rien. Vous avez la possibilité de toucher un peu à tout, de découvrir petit à petit les sujets qui vous intéressent.

C’est ce qui me fait dire qu’un zoom transtandard est un excellent objectif pour faire ses premiers pas en photo. Une fois que vos choix seront plus affirmés et, si votre passion pour la photo se confirme, vous aurez tout le temps de vous orienter vers un objectif spécialisé dans une pratique photo.

 

Adieu la poussière

poussiere

Détail d’une photo prise avec un capteur sale.

L’une des préoccupations majeures du photographe numérique concerne la propreté de son capteur. En effet, les capteurs de nos appareils photo ont une fâcheuse tendance à attirer la poussière ! Résultat, lorsque vous photographiez avec une petite ouverture (f/16, par exemple) et que vous avez une zone unie sur votre image, vous voyez apparaitre de petites tâches noires sur vos photos. S’il est possible de faire nettoyer son capteur ou de supprimer quelques tâches en post-traitement, c’est le genre de corvée qu’on préfère généralement éviter…

Plus vous permutez vos objectifs et plus vous faites rentrer de la poussière à l’intérieur de votre appareil photo. Vous voyez certainement où je veux en venir… Avec un zoom transtandard, vous changez forcément moins souvent (voire jamais) d’objectif. Vous limitez donc la présence de poussières sur votre capteur. C’est d’une logique implacable !

 

 

 

 

Quelques faiblesses, oui mais…

Je ne pourrais pas clore cet article sans vous parler des petits reproches que l’on peut faire à ce type d’objectif. Tout d’abord, l’ouverture maximale n’est généralement pas très grande et elle n’est pas constante. Ainsi, à mesure que l’on tourne la bague de zoom, l’ouverture maximale diminue. Par exemple, pour le 18-200 mm de Nikon ou de Canon, l’ouverture maximale est de f/3,5 à 18 mm mais elle n’est que de f/5,6 à 200 mm.

Mais il faut être conscient qu’il s’agit avant tout d’une affaire de compromis. Les constructeurs ne sont pas capables à l’heure actuelle de proposer des zooms avec une plage focale étendue et une grande ouverture constante. Il sont donc obligés de faire des choix. Si vous photographiez beaucoup en basse lumière ou si vous recherchez une profondeur de champ minimale, vous vous orienterez plutôt vers un zoom avec une grande ouverture constante (f/2,8 par exemple). Mais vous devez garder à l’esprit que ce zoom sera probablement lourd, encombrant et qu’il ne couvrira pas une plage focale aussi grande qu’un zoom transtandard.

Le deuxième point qui est soulevé concerne la qualité d’image et plus particulièrement le piqué des zooms transtandard. Ainsi, aux extrémités de la plage focale, les images sont en général « molles », elles manquent un peu de netteté. Qu’on se le dise, si vous êtes débutant ou si vous n’êtes pas un photographe extrêmement exigeant, vous ne remarquerez même pas la différence… Car oui, les zooms transtandard sont capables de fournir une bonne qualité d’image. S’ils n’atteignent pas l’excellence de certains zooms pro, ils sont vraiment très corrects pour un usage amateur.

 

En conclusion

Si vous êtes sur le point d’acheter un reflex, vous l’aurez compris, je vous recommande sans hésiter de commencer avec un zoom transtandard. Si vous êtes déjà équipé avec le 18-55 mm du kit de base, et que vous souhaitez gagner en focale, réfléchissez à deux fois avant d’acheter un 55-200 mm ou un 70-300 mm. La polyvalence offerte par un 18-200 mm ou un 18-300 mm n’a pas de prix !

Et vous, vous utilisez déjà un zoom transtandard ? Vous êtes tenté(e) par ce type d’objectif ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

 

Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?

Faites comme 6048 photographes : abonnez-vous à la lettre d'information et ne manquez plus aucun article ! Je vous offre le guide "12 points clés pour réussir vos photos" en cadeau de bienvenue.

Mots-clés:

Catégorie: Matériel

Commentaires (22)

URL de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Guy dit :

    Bonjour,
    Je cautionne votre article à 100/100 propriétaire du Lumix GH2, Je l’ai préféré à l’achat en temps que débutant avec l’objectif 14/140 plutôt que le 14/42 et bien m’en a pris car j’en suis enchanté, je peut l’utiliser en toute situation. il me comble aussi bien en photo qu’en vidéo.Il reste en permanence fixé à l’appareil.
    Cordialement
    Guy

  2. Je suis d’accord avec toi quand à la polyvalence et le fait pour un débutant de ne pas savoir vers quelle type de photo s’orienter au début…

    Mais perso je n’ai jamais utilisé de zoom transtandard car, comme tu l’as aussi indiqué, le piqué et les ouvertures ne sont pas forcément les mêmes, et quand on sait quelle genre de photo on veut faire, mieux vaut privilégier une focale spécifique !

    Finalement, il faut prendre en compte plusieurs critères : le budget, le piqué, la luminosité (l’ouverture minimale et maximale), ses besoins, et l’encombrement (poids, transport…)
    Dernier article de Yoann CHANTEREAU : bord-de-l’oiseMy Profile

  3. pascal123 dit :

    bonjour,
    Rien ne s’oppose pour forcer sa créativité a garder une focale fixe choisie, et de se déplacer par rapport au sujet (et cela a différentes focales).
    De plus la mise en application du paragraphe précédent ouvre beaucoup plus l’imaginaire pour une utilisation plus conventionnelle d’un transtandard.

    • Fabien dit :

      Bonjour Pascal,

      C’est un excellent exercice qu’un ami photographe m’avait conseillé à mes débuts.

      Je l’ai réalisé à plusieurs reprises avec mon zoom transtandard et je dois dire que cela a été très enrichissant !

      Mon regard a évolué et cet exercice m’a notamment appris à mieux gérer la perspective et les lignes de fuite.

  4. Bernard dit :

    je suis bien d’accord avec toi, pour débuter ces objectifs sont idéaux et pas trop ruineux. J’ai un canon 18*135 qui me permet toutes sortes de photos (paysage, portait, reportage) pour apprendre à me servir de mon 650D et me faire plaisir. je l’ai complété avec un Tamron 70*300 pour photographier les animaux lors d’un voyage en Afrique.
    Après 1 an de photo de vais peut être m’offrir une focal fixe 50mm pour avoir une plus grande ouverture.

  5. jean bosredon dit :

    Bonjour,oui ces zooms sont polyvalents.Mais il n y a plus beaucoup de différences avec un réflex ainsi équipé et un bridge

    • Fabien dit :

      Bonjour Jean,

      En terme de plage focale (ou de puissance de zoom), je suis d’accord c’est la même chose. La plupart des bridges sont même plus performants que les reflex sur ce point.

      Mais si on s’intéresse à la taille du capteur, il y a une énorme différence entre un bridge et un reflex. Les reflex ont un capteur bien plus grand que celui des bridges. Et ce paramètre est crucial en photographie !

      Avec un grand capteur on peut disposer d’une profondeur de champ plus étroite et d’un bokeh beaucoup plus doux.

      Un grand capteur permet aussi de photographier avec une grande valeur ISO avec peu voire aucun bruit numérique. C’est l’idéal pour photographier en basse lumière.

  6. Stefano dit :

    Bonjour Fabien, j’ai commencé la photo sur le tard… un réflexe 550 D offert par mon fils et monté avec un 18/55, après quelques mois, j’ai fini par acheter un 18-200 de Chez Canon, et je n’ai pas encore regretté mon choix, pour toutes les raisons que tu as exposées. Je me suis offert le cours « de devenez un photographe accompli » de Laurent Breillat, et je ne regrette pas non plus, mais lui invite à acheter un 50 mm, ce que j’ai fais, j’avoue ne pas m’en être servi souvent… même si je sens que ça ne va pas tarder… j’évolue sans doute…et Laurent ne semble pas trop apprécier le 18 200. Je confirme ce que tu dis, je suis content des photos que j’obtiens avec cette optique, même si je sais que ce n’est pas parfait mais sans doute mieux que mes propres capacités…qui sont souvent prises en défaut… Bref je suis d’accord pour dire que c’est une bonne optique pour débuter, sans se ruiner et comprendre vers quoi aller, perso, je pense acheter un 10 22 toujours de chez Canon, on verra si mes réflexions trouveront satisfaction… bonnes photos à tous. Stefano

  7. titao57 dit :

    Pour débuter , effectivement ce type de zooms est très intéressant . Personnellement, je possède un 10-22 , un 24-70 et 70-200 , les 2 derniers en ouverture 2,8 . C’est bien mais plusieurs remarques :

    - ils sont lourds
    - en voyage, on ne passe pas inaperçus
    - pour la photographie de rue, je pense qu’une focale fixe est plus intéressante ; plus petite.
    - enfin , avec ces focales réglables , on a tendance à ne plus se déplacer pour trouver le meilleur angle ou la meilleure composition .

    Je pense que dans les temps futurs , je m’orienterais vers un 50mm pour la photo de rue et qui, plus est, est celle qui se rapproche le plus de la vision humaine

    • André De Winter dit :

      en « streetphoto », le 50 est très long sauf pour Bernard plossu qui n’emploie que cela, sinon un 35mm est idéal

  8. p'titJo dit :

    Merci pour ce très bon article.

  9. Serge dit :

    Bonsoir Fabien,

    Un très bon article sur les qualités des transtandards qui de plus à mon sens tombe à pic puisque avec la période des fêtes on va voir arriver sous le sapin de nombreux reflex et donc certainement bcp de nouveaux photographes en herbes.

    Pour ma part c’st mon 24-70 qui est la plupart du temps monté sur mon boitier. Mais pas ces derniers temps car je me suis procuré un 50 que je recommande également à tout photographe amateur ou pro ! Je me suis jamais autant régalé je crois qu’avec ce 50 !

    Donc un article utile et pertinent. Bravo.
    Dernier article de Serge : Retouche photo : faire un panorama avec post traitement completMy Profile

  10. Corbin dit :

    Merci pour cet intéressant article. Je pense qu’il faut bien insister sur le fait que les images predrfe en qualité. Pour ma part, j’ai lu beaucoup d’article sur ce sujet et je me suis orienté vers un transtandart très connu : le Tamron 18x270mm. Une catastrophe. A part le centre de l’image, rien n’est net. J’ai recommencer certaines photos avec un pied….pareil. Une chance, j’avais pris l’option satisfait ou remboursé….il est reparti.
    Dernier article de Corbin : L’équipage Champchevrier célèbre la Saint HubertMy Profile

  11. André De Winter dit :

    le problème avec ce genre d’optique est que le photographe débutant prend l’habitude de zoomer au lieu de se déplacer ! quelques mètres en avant ou en arrière permettent de se limiter très facilement à un 18/55. J’ai vu, dans des endroits touristiques, des « photographes » qui ne prenaient même pas la peine de sortir de la voiture, garée n’importe où, pour prendre une photo, juste la vitre qui s’abaisse et le télézoom qui sort : quel dommage

    • Serge dit :

      Je suis assez d’accord avec ce que dit André. Et prendre l’habitude de n’utiliser pendant un temps qu’une focale fixe nous oblige à développer des « trésors de créativité ». Nos photos ne peuvent qu’en sortir grandie ;-).

      Mais cela n’enlève rien aux qualités des transtandards. Perso je suis réellement très satisfait de mon 24-70 de chez Tamron. Cette optique est d’une qualité rare et les clichés réalisés avec me le confirme à chaque fois.
      Dernier article de Serge : Photo montage : faire une affiche de filmMy Profile

      • Fabien dit :

        C’est un peu le « piège » du transtandard… Il est plus facile de zoomer avec l’objectif qu’avec ses pieds ;-)

        Cela dit, si on souhaite vraiment progresser en photo, je pense qu’il y a un moment où on cherche à sortir du confort qui consiste à pivoter la bague de zoom.

        Tout dépend aussi du sujet. Avec un sujet statique, il est facile de se déplacer pour trouver le meilleur angle. Avec un sujet mobile, c’est une autre histoire. Vous avez déjà essayé de photographier des oiseaux avec un 18-55 mm ;-)

  12. André De Winter dit :

    j’ai ,perso, changé les habitudes d’un débutant en lui collant sur son réflex aps-c une optique fixe de 20mm pour l’obliger à ce placer au bon endroit : après une semaine, succès garanti

    • Serge dit :

      Une excellente astuce en effet ! Qui de plus oblige à se creuser la tête et rechercher des angles de vues différentes mais bien souvent bien plus intéressants.

      C’est une technique recommandé par les plus grands à tous ceux qui débutent (ou non d’ailleurs) dans la photo. Moi même je reconnais ne pas la pratiquer (pas assez en tout cas).
      Dernier article de Serge : Apprendre la photo : Maitriser l’exposition en photographie.My Profile

  13. Avoir un unique objectif est une aberration pour moi. L’intérêt d’un reflex par rapport à un bridge est bien de pouvoir changer d’objectif en fonction de nos besoins, non ?

    • Fabien dit :

      En effet, le reflex présente l’avantage de pouvoir changer d’objectif, mais ce n’est pas tout…

      En plus de la taille du capteur dont je parle un peu plus haut dans les commentaires, on peut citer un démarrage plus rapide, une meilleure réactivité de l’autofocus, une qualité optique supérieure, la présence d’un viseur optique, etc.

      Rien que ces éléments, ça fait déjà une sacré différence !

  14. BernardV dit :

    Bonsoir Fabien,
    Ton article tombe bien car je suis en pleine réflexion sur le choix d’un transtandard pour mon NIKON D7000.
    J’avais un 18-105mm que j’ai revendu et il me reste un 35mm f1,8 et un 50mm f1,8.
    Bien que je ne sois pas « un débutant » mais disons plutôt un amateur un peu « éclairé » j’ai quand même envie d’acquérir le 18-200mm (pour sa grande polyvalence) malgré toutes les critiques que l’on peut lire.
    Ce qui me fait sourire, c’est que j’ai présenté des photos (prises avec mon ancien 18-105 mm pourtant pas réputé pour sa qualité)en concours FPF et que j’ai été bien classé avec même des 20/20 sur 2 photos par l’un des 3 juges.
    Je suis entrain d’essayer en ce moment le 16-85 mm qui est sûrement bien mais cela m’obligerait à transporter un 2eme objectif (genre 70-200 ou 70-300 ou 55-200).
    Qu’en penses tu ?
    Bien cordialement.

    • Fabien dit :

      Bonjour Bernard,

      Si je comprends bien, tu es séduit par la polyvalence du 18-200 mm mais que ce qui te freine, ce sont les critiques que tu as pu lire ça et là…

      Avec un 16-85 mm + un 55-200 mm ou 70-300 mm, tu restes dans la même catégorie d’objectif. Alors pourquoi s’embêter avec deux objectifs quand on peut en avoir un seul qui fait le travail !

      Je ne parle pas des 70-200 mm (f/4 et f/2,8) car ils sont à part. Ils sont plus performants mais aussi bien plus chers, lourds et encombrants.

      Alors oui, d’accord, le 18-200 mm n’est pas aussi performant que des objectifs « pros » ; les « faiblesses » que j’évoque dans l’article sont bien réelles.

      Mais il ne faut pas non plus dramatiser, c’est un excellent rapport qualité/prix et tu pourras faire de très belles photos avec cet objectif.

      Donc si j’étais à ta place, je penses que tu l’as compris, je partirais sur le 18-200 mm.

      PS : Moi aussi ça me fait sourire cette forme d’élitisme qui voudrait que, pour faire de bonnes photos, il ne faudrait utiliser que des objectifs « pros » ou des focales fixes à grande ouverture. C’est à mon avis une vision complètement dépassée de la photo ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge