Cette semaine je vous propose de découvrir un portrait réalisé par une lectrice particulièrement active sur le groupe Flickr : Maryline.

Peu de temps après avoir acheté son nouvel objectif – un 50 mm f/1,4 – Maryline a improvisé une séance photo chez elle, avec un modèle d’un jour qui s’est rapidement pris au jeu…

Si le 50 mm est un objectif intéressant sur de nombreux points (qualité optique, coût raisonnable, grande ouverture…) la prise en main peut parfois s’avérer délicate. Pour autant, avec un peu de pratique, il est possible de se faire rapidement plaisir avec une telle optique.

Sans plus attendre, découvrons ensemble les premiers pas de Maryline avec son nouvel objectif.

 

portrait_noir-Blanc

50 mm – f/1,4 – 1/80 – 500 ISO

Crédit photo : MaryBey

 

Les points forts

Une fois le modèle trouvé, le choix du cadrage est l’un des éléments incontournables pour réaliser un portrait. Il existe fort heureusement de nombreuses possibilités selon les goûts ou le message qui souhaite être passé. Maryline a fait le choix d’un cadrage serré en réalisant un gros plan sur le visage et le haut de la poitrine. Ce cadrage fonctionne bien : le sujet remplit le cadre et l’attention du spectateur se porte tout de suite sur le modèle. L’orientation du cadre a également été choisie à bon escient, la forme du visage imposant un cadrage vertical plutôt qu’horizontal.

L’éclairage occupe lui aussi une place importante dans la réussite d’un portrait. Aimez-vous la lumière naturelle, artificielle ou bien les deux ? Maryline a privilégié un éclairage artificiel : une boite à lumière (softbox) et une torche en lumière continue ont été utilisées pour éclairer le modèle. La source lumineuse a été disposée sur le côté afin qu’une partie du visage soit éclairée, l’autre à l’ombre. Cette disposition est un bon point de départ pour modeler le sujet, lui donner du relief.

Malgré la présence d’un éclairage artificiel, la lumière n’était probablement pas très abondante. Pour éviter un flou de bougé, Maryline a donc augmenté la sensibilité jusqu’à la valeur de 500 ISO. Elle a obtenu ainsi une vitesse de 1/80, ce qui lui a permis d’avoir une marge de sécurité pour photographier à main levée.

Enfin, même si sur ce point on est peut-être un peu plus dans le domaine du subjectif, je trouve que le traitement noir et blanc se prête bien à cette photo et aux portraits en général. Il permet de souligner les formes et le contraste et participe à la mise en valeur du sujet.

 

Les points à améliorer

Je vous en parlais en introduction, les premiers pas avec un 50 mm ouvrant à f/1,4 sont parfois déroutants. Avec une telle ouverture, la profondeur de champ se réduit à quelques millimètres. La moindre petite erreur de mise au point ou le moindre mouvement du modèle ou du photographe au moment du déclenchement se paie cash.

Cette photo en est le parfait exemple. En effet, Maryline m’a indiqué avoir voulu faire la mise au point sur les yeux du modèle. Ce choix était judicieux car pour un portrait on considère que les yeux représentent la partie la plus importante du sujet. Pourtant, si vous observez bien la photo (cliquez dessus pour la voir en grand), c’est sur la mèche de cheveux qu’elle a été faite.

L’idée était bonne mais la réalisation a manqué de précision et c’est bien dommage ! Sauf cas particulier, il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’utiliser une si grande ouverture pour une photo de portrait. Lorsque vous débutez avec les très grandes ouvertures, allez-y progressivement. Commencez par exemple par une ouverture de f/4 ou f/2,8 et faites des essais en ouvrant chaque fois un peu plus le diaphragme.

Le second point à améliorer concerne l’arrière-plan. Sur la partie gauche de l’image, on remarque deux zones distinctes : une zone foncée et une autre claire. La lecture de l’image est perturbée, d’autant plus que la séparation entre les deux zones tombe au niveau des yeux du modèle.

Un arrière-plan uniforme aurait permis de mieux faire ressortir le modèle. Je vous rabâche souvent les oreilles avec l’arrière-plan mais c’est parce qu’il s’agit d’un élément crucial ! Cet exemple illustre une fois de plus l’importance de tourner autour du sujet avant de déclencher pour trouver le meilleur arrière-plan possible.

 

Je remercie Maryline qui s’est prêtée au jeu de la critique photo et je vous invite à proposer vous aussi vos photos ou à laisser un commentaire ci-dessous.

La Critique photo est une rubrique où je propose mon regard sur les photos de lecteurs du blog. Pour découvrir comment participer il vous suffit de lire cet article dans lequel je vous explique tout.

 

Partagez cet article avec vos amis !