Progresser en photo, c’est possible !

| 12/03/2014 | 51 commentaires

Cette semaine je vous propose un article un peu spécial. Pour une fois, je vais vous parler un peu plus de moi… Non, je ne vais pas vous raconter ce que je mange au petit-déjeuner, vous parler de mes goûts vestimentaires ou faire l’éloge de mon chanteur préféré. Même si j’ai des discussions plus poussées avec certains lecteurs, cela n’a pas un grand intérêt pour la majorité d’entre vous !

Je vais plutôt vous parler de mon parcours de photographe, de mes débuts à aujourd’hui. Loin de moi l’idée de vouloir faire une introspection nombriliste et stérile. Je pense au contraire que mon parcours pourrait aider certains à y voir plus clair. Après tout, quand on débute la photo ou toute nouvelle activité, on a souvent besoin d’un peu de visibilité.

Ce que je souhaite vous montrer, c’est qu’il n’est pas nécessaire de déplacer des montagnes pour progresser en photo. En lisant vos mails, je me rends compte que vous êtes parfois un peu désabusés, en manque de motivation, et que vous ne savez pas toujours par quel bout prendre le problème. Certains s’imaginent que faire de belles photos est un parcours du combattant ou pire, un objectif inaccessible.

A travers mon parcours, je vais donc tenter de vous convaincre qu’il est possible de franchir un cap. Je vais vous montrer comment j’ai été aveuglé par un mythe très ancré au sujet du matériel photo. Puis comment, après des débuts laborieux, j’ai eu un déclic. Et enfin, quels ont été les éléments déterminants qui m’ont permis de m’épanouir en photo.

 

Mes débuts en photo

J’ai commencé sérieusement la photo en 2009 avec l’achat de mon premier reflex, un Nikon D90. Je dis sérieusement parce qu’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours eu un appareil photo entre les mains. Un compact argentique à l’adolescence, puis un des premiers compacts numériques grand public (un Olympus C-840L, pour ceux qui connaissent !) et enfin mon premier appareil photo « expert », un bridge.

Jusqu’à l’acquisition de mon premier reflex, ma pratique photo se résumait à de la photo souvenir, sans aucun aucun but esthétique : les photos de vacances, des fêtes de famille ou des sorties entre amis. Le passage au reflex était donc censé marquer une nouvelle étape dans ma vie de photographe et rimer avec meilleures photos.

Me voilà donc équipé avec un reflex et je découvre rapidement les joies qui vont avec : un vrai viseur optique, une bonne qualité d’image, l’instantanéité du déclenchement, la découverte des réglages manuels, le bruit caractéristique du miroir (clic !), etc. Bref, que du bonheur et un bond en avant pour quelqu’un qui vient du bridge.

Les premiers mois avec mon reflex était très agréables et riches en découvertes. Voici d’ailleurs quelques-unes des photos prises à cette époque (cliquez sur les photos pour les voir en grand grand).

lionnenuit

fleur

 

Pourtant, même si j’arrivais à me faire plaisir, je sentais qu’il manquait encore quelque chose. Je trouvais (à juste titre !) que mes photo était toujours banales et qu’elles présentaient des défauts techniques. Au final, j’arrivais à faire des photos un peu plus jolies qu’avec mon bridge, mais elles avaient toujours peu d’intérêt en dehors du cercle familial ou des amis.

 

Le mythe : bon appareil photo = belles photos

Un jour, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose ! Certes, j’avais un reflex, mais visiblement cela ne faisait pas tout… Il faut dire que pendant quelques temps j’ai cru naïvement qu’avoir un bon appareil photo allait faire de moi un bon photographe. Voilà une idée bien ancrée et que les fabricants d’appareils photo entretiennent savamment…

C’est un peu comme se dire qu’en jouant avec la raquette de Nadal ou de Federer, on va devenir un as du tennis. Ou qu’en chaussant les skis de Martin Fourcade, on va devenir un champion de ski de fond et gagner des médailles olympiques ! Pardon pour ceux d’entre-vous qui sont moins férus de sport, mais ces comparaisons me paraissaient assez parlantes.

Revenons-en à la photo. Prendre de belles photos n’est pas uniquement une question de matériel. Un bon appareil photo aide à prendre de meilleures photos dans certaines situations, je ne vous dirai pas le contraire. Mais ce pas une fin en soi ! Tout dépend de comment on utilise ce matériel.

Nikon-D5200-D4

Lequel de ces deux appareils photo vous permettra d’être un meilleur photographe ? Le modèle d’entrée de gamme (D5200) ou le modèle pro (D4) ? Les deux, mon général !!

 

Pensez-vous que le meilleur des reflex va composer des photos saisissantes à votre place ? Qu’il sera capable de gérer tout seul l’exposition d’un contre-jour ? Qu’il saura quel est le bon moment pour appuyer sur le déclencheur ? Qu’il saura choisir quel couple ouverture/vitesse est le mieux adapté à votre intention photographique ? Et bien non, même les appareils photos les plus perfectionnés n’en sont pas capables.

Tout cela pour vous dire que la course à l’équipement est à mon sens une illusion. Il est tout à fait possible de faire de belles photos avec un reflex et un objectif basiques. Si c’est le type de matériel que vous possédez, vous avez déjà entre les mains du bon matériel. Il y a vingt ou trente ans, beaucoup de photographes n’auraient même pas oser rêver des fonctionnalités offertes par les reflex d’entrée de gamme actuels.

Quelques mois après l’acquisition de mon reflex, il fallait donc affronter la réalité. Si j’avais un bon appareil photo entre les mains et qu’il manquait toujours quelque chose à mes photos, c’est que certainement le problème venait de moi !

 

Le déclic !

A partir de ce moment-là, j’ai décidé de prendre les choses en main. Je n’allais plus subir les défauts techniques de mes photos, j’allais chercher à comprendre ce qui ne marchait pas. Je ne n’allais plus me dire qu’un joli sujet suffisait à faire une belle photo. Je n’allais plus croire que l’appareil photo allait faire tout le travail à ma place.

Pour enfin réussir à m’épanouir en photo, j’ai donc mis en place un plan de bataille ! Bon d’accord, le mot est un peu fort… Disons plutôt que j’ai cherché à mettre toutes les chance de mon côté pour progresser. Avec le recul, j’ai pu identifier les trois éléments principaux qui m’ont permis de franchir un cap.

 

  • Les cours photo

Comme j’avais à l’évidence quelques lacunes, j’ai décidé de tout remettre à plat et de repartir sur de bonnes bases. J’ai été assez surpris de constater que parfois on pense que certaines notions sont acquises, alors qu’en fait on n’en a qu’une connaissance partielle…

J’ai donc suivi plusieurs cours photo thématiques. J’ai choisi une méthode de formation innovante en suivant des cours à distance, via un site internet spécialisé. Et comme il n’existait rien dans ce domaine en français, j’ai dû me rabattre sur des sites anglophones.

 

20140218_155423-3

Nikon D90 – 18-200 mm
En me formant, j’ai appris à gérer la profondeur de champ pour mettre en valeur mon sujet.

 

Ces cours ont été un véritable accélérateur dans mon parcours. Ils m’ont permis de structurer mon apprentissage, de suivre une progression logique. Je comprenais enfin ce qui m’avait manqué jusque-là et pourquoi mes photos étaient parfois ratées ou pas assez abouties.

Les cours m’ont également donné un cadre. J’ai remarqué qu’en pratiquant la photo dans son coin, on a vite fait de se disperser… On peut passer un temps fou sur des détails, pour au final, passer à côté de l’essentiel.

Je me suis aussi pas mal documenté à l’aide de livres et de magazines. Même si j’ai appris pas mal de choses, le manque d’interaction et le côté austère de certains ouvrages techniques ont été des freins.

 

  • La pratique

La pratique a été le deuxième élément déterminant dans ma progression. En faisant de la photo tous les 36 du mois, on progresse forcément moins vite qu’en pratiquant régulièrement. On est aussi moins souvent confrontés à des problèmes.

Comment résoudre une difficulté si on n’y a jamais été confronté avant ? Ce n’est pas le jour J, quand on a des photos importantes à faire, que l’on doit se perdre dans les réglages de son appareil photo.

20090818-095928

Nikon D90 – 18-200 mm
En m’entraînant à photographier en pose longue, j’étais prêt lorsque cette scène s’est présentée.

 

Les cours que j’ai suivi était aussi accompagnés d’exercices pratiques  pour mettre en application ce que j’apprenais. J’ai donc pu progresser sans m’en rendre compte. Petit à petit j’ai acquis des automatismes et je suis devenu beaucoup plus réactif sur le terrain.

 

  • L’échange avec des photographes plus expérimentés

Enfin, le contact avec des photographes aguerris a été une aide précieuse. Je suis convaincu que l’on progresse rarement tout seul et que l’on se nourrit des échanges avec les autres. J’ai donc cherché à prendre conseil auprès de photographes plus expérimentés que moi.

Pouvoir s’appuyer sur quelqu’un quand une difficulté se présente est un vrai plus. Ces échanges ont eu lieu aussi bien dans la vie réelle que sur internet et cela continue encore aujourd’hui !

 

Et aujourd’hui ?

Si je devais utiliser une formule tout faite, je dirais que je suis passé du statut de photographe désabusé à celui de photographe épanoui. Je suis un photographe parmi d’autres mais j’ai cette chance de me faire vraiment plaisir en pratiquant la photo.

Je continue d’aiguiser mon regard mais j’ai réussi à faire sauter les barrières qui m’empêchaient d’avancer. La technique, qui était souvent une épine dans mon pied, est devenue ma meilleure alliée !

 

20110611_141303

Nikon D90 – 18-200 mm
J’avais cette image en tête depuis longtemps. Un vieux rêve de gamin que j’ai pu réaliser !

 

Quand j’ai une image en tête, j’ai maintenant le bagage nécessaire pour pouvoir la réaliser. Je suis beaucoup moins frustré et j’aborde la photo beaucoup plus sereinement qu’avant.

J’arrive enfin à m’exprimer avec mon appareil photo et à faire les photos qui me plaisent. Et ça, c’est à mon avis le point le plus important !

 

Et vous ? Vous êtes plutôt un photographe désabusé ou un photographe épanoui ? Êtes-vous passé par ces périodes de doute ? Êtes-vous en plein dedans ? Dites-moi tout dans les commentaires !

 

 

Opt In Image
Vous avez aimé cet article ?

Faites comme 8239 photographes : abonnez-vous à la lettre d'information et ne ratez plus aucun article ! Je vous offre le guide "12 points clés pour réussir vos photos" en cadeau de bienvenue.

Mots-clés:

Catégorie: Technique photo

Commentaires (51)

URL de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. MARTIN Caroline dit :

    bonjour, votre article me rassure, je viens juste de passer de la phase désabusée à la phase déclic, mon premier stage photo se fera le 19 avril prochain et je vais regarder les cours photos… maintenant je ne peux que progresser…

  2. ducomman Jacques dit :

    Bonjour
    J’ai bien aimé votre article je possède un nikon D3100 et je vais essayer de suivre vos conseils de me lancer et ne pas avoir peur ou honte du jugement des autre que des personne comme vous.
    Bonne journée moi je vais travailler les malades n’attendent pas

    • Fabien dit :

      Bonjour Jacques,

      Il ne faut pas avoir peur de se lancer et du regard des autres, sinon on avance pas.
      Surtout en photo de rue ! Et je crois savoir que c’est le domaine dans lequel vous voulez vous investir ;-)

  3. Michel dit :

    Merci pour cette page, notamment la photo du lion.
    J’ai écrit dans une page que la première phase d’une photographie était sa gestation qui pouvait durer des années.

    http://photo.mimagnier.fr/alb_simple/pag/pd_simple.htm

    Merci de l’avoir confirmé avec cette anecdote.

    • Fabien dit :

      C’est très vrai ce que vous dites !

      Il y a des idées de photos que l’on garde comme ça dans un coin de sa tête. Il y en a certaines que l’on réalise, d’autres pas. Mais là n’est pas le plus important…

      Ce que je retiens c’est que ça permet de garder la passion intacte !

  4. Michel dit :

    Petit complément : je vais mettre cette remarque en appuis sur mon site. Je vous remercie de me l’autoriser.

    • Fabien dit :

      Vous voulez parler d’un extrait de l’article ?

      Si c’est le cas, aucun souci tant que la source est citée.

  5. jean claude dit :

    c’est un parcours superbe, à force d’apprendre on peut que s’améliorer. je pense que tout débutant photographe vont essayer de s’inspirer de ton parcours. je pense aussi que les cours que tu va proposer vont être intéressant.

  6. Fred dit :

    bonjour, je suis tout à fait d’accord avec ces propos perso je n’ai pas pris de cours mais je suis un passionné depuis plus de 25 ans, de plus j’ai un gros handicap pour un photographe, je suis mal voyant, la photo pour moi est un vrai défis sur la vie mais quel pied, j’en apprends toujours et c’est vrai qu’il faut se remettre en question très souvent auprès de photographes plus expérimentés que soi et surtout ne jamais baisser les bras. Pour finir, je tiens à vous remercier et vous féliciter pour votre site bravo.

    • Fabien dit :

      Merci Fred !

      Utiliser son appareil photo pour dépasser son handicap, voilà une très belle approche de la photo. Bravo !

      • Fred dit :

        merci,
        pour ceux qui veulent me connaitre et critiquer mes photos, vous pouvez me rejoindre sur facebook sous le pseudo de fredo le paparazzo ^^ et fouiner dans mes albums :D

  7. petitJo dit :

    Salut Fabien et bravo pour ton parcours……
    Merci encore pour les conseils et ta sympathie…..
    p’titJo

    • Fabien dit :

      Salut P’tit Jo,
      Je vais rougir ;-) Merci d’être toujours là !

      • p'titJo dit :

        Ha ha ha tu vas rougir :-) ! moi qui suis déjà vert de jalousie :-) part rapport a tes connaissances….chouette rouge et vert ça va bien ensemble……
        Toujours un plaisir sur ton blog

  8. Un article très intéressant. Je pense qu’il est toujours bon de voir le chemin parcouru depuis nos débuts. J’ai moi-même fait le même genre d’article pour ma propre pratique de la photographie sportive avec le football américain, qui a été au final le déclencheur de mon apprentissage de la photo : http://www.vivrelaphoto.com/photographie-sport-evolution-football-americain/
    Dernier article de Vivre la Photo : Ce que The Grand Budapest Hotel m’a appris sur la photographieMy Profile

    • Fabien dit :

      Salut Cathy,

      Je dirais pas que je suis étonné de te voir ici, mais presque !

      Même si on n’a jamais eu l’occasion d’échanger, je suis tes articles régulièrement.

      A bientôt, ici ou chez toi ;-)

  9. Gwendoline dit :

    Je suis très sensible à ta conclusion, tu arrives à faire des photos qui te plaisent. Je trouve que trop souvent, on aimerait faire la photo que tout le monde remarquera, ou qui aura le plus de commentaires sur le projet photo que l’on suit, ou d’autres marques d’intérêt extérieur que je ne connais pas… mais on oublie de rester qui l’on est.

    Pour ma part, je suis souvent frustrée d’être limitée par la technique, ou par l’objectif que j’ai emmené ce jour-là en balade, mais je sens mieux les photos qui me plaisent, par exemple ta fleurette est superbe, tout en simplicité. Ce n’est pas une fleur de concours, mais ta photo la met en valeur comme telle.

    Ton témoignage me donne envie de me lancer dans un cours un peu plus technique que ce que je fais d’habitude… Merci.

    Et merci aussi pour tout ce que tu as la gentillesse de mettre en ligne pour nous, alors même que tu ne nous connais pas « pour de vrai » !!!

    Et puis, si un jour tu as envie de nous parler de ton chanteur préféré, tu pourras reprendre cet article en disant que ce n’est pas en utilisant la guitare de George Harrison qu’on pourra partir en tournée internationale !

    Bref, merci pour tout ce que tu fais et merci pour qui tu es.
    Dernier article de Gwendoline : Bientôt 1000My Profile

    • Fabien dit :

      Gwendoline,

      Ton message me touche beaucoup. Je ne pensais pas que mes articles avaient un tel impact ;-)

      Tu as raison, je ne vous connais pas en « vrai ». Mais est-ce que ça change quelque chose ? Je me nourris aussi beaucoup des échanges que je peux avoir avec vous.

      On va dire que c’est un échange mutuel, même si c’est vrai, qu’à titre personnel, ça me prend beaucoup de temps de vous écrire tous ces article ;-)

      Vu que tu me parles de la fleur, je vais dire un petit mot là-dessus. C’est une fleur de mon jardin, toute simple, qu’on remarque à peine.

      C’est quelque chose que j’ai appris avec le temps. Il ne faut pas être constamment à la recherche d’un sujet exceptionnel. On peut très bien faire des photos sympas avec ce qu’il y a dans notre environnement proche !

  10. Michel dit :

    Bel appareil = belles photos

    Complètement d’accord, c’est autant une c… que de se poser la question : « quel appareil me faut-il pour avoir l’air d’un pro ? »

    En revanche …

    Je suis confronté à un problème dont je n’ai pas encore trouvé la solution. Depuis bientôt un an, j’appartiens à un groupe de gens de bonne volonté qui ont envie de faire de la photo, et plus des photos. Comme j’ai un peu d’avance sur beaucoup, j’ai proposé d’apporter tout ce que je pouvais apporter, en toute humilité puisque je ne suis pas un professionnel de la photographie.
    Mais, j’ai un immense problème : comment faire pour apprendre les trois ou quatre choses impératives à connaître pour faire de la photo si l’appareil dont je dispose ne me propose pas les outils pour faire les réglages.

    Par exemple : réglez-moi la sensibilité sur un compact en moins de 3 secondes. Pour avoir eu à le faire sur un bridge Sony, j’ai passé 1 semaine à chercher sur la notice comment régler les ISO !

    Par exemple : faire un exercice sur la profondeur de champ avec des compacts qui n’ont pas de moyens de réglage sous les doigts. D’accord : vu la taille du capteur, c’est net partout !

    Mais, je voudrais maîtriser les choses. Sans réflex de bonne facture (dans les deux sens, malheureusement) les choses que je faisais si facilement au temps de l’argentique où tout était manuel sont devenues presque impossibles.

    D’où la question : peut-on progresser en photographie si on ne peut maitriser les réglages de son appareil ?

    Pour moi, la réponse est simple : j’ai un reflex dit expert et j’en fais (presque) ce que j’en veux. Pour ce qui est de la photo, c’est une toute autre histoire, je l’accorde volontier…On n’en a jamais fini. C’est peut-être d’ailleurs tout l’intérêt de la chose !
    Mais j’aimerais avoir des réponses à la dernière question. Merci d’avance.

    • Fabien dit :

      C’est vrai que certains compacts exigent une gymnastique des doigts ou occasionnent des maux de tête dès lors qu’on veut un minimum personnaliser les réglages. C’est déjà compliqué pour quelqu’un qui connait les réglages, alors pour un novice…

      Je ne dis pas dans l’article d’aller s’embêter avec un compact ou un bridge clairement conçus pour être utilisées en tout automatique.

      Je dis juste qu’un reflex et un objectif d’entrée de gamme représentent déjà du bon matériel. Et que ce n’est pas en achetant du haut de gamme que l’on fera forcément de meilleures photos.

      Donc pour répondre à la question, je dirais qu’on peut progresser bien plus rapidement si les réglages sont à disposition !

  11. Jean-Paul Elineau dit :

    Bonjour,

    merci pour cette page & les belles photos.
    Je crois que le meilleur pour progresser, après bien sûr suivre les bons conseils que l’on trouve sur des sites comme le tiens, c’est la pratique essayer des nouveaux réglages, à force ça reste en mémoire et la photo se fait plus naturellement. Ne pas hésiter de visiter des expos
    Bonne journée

    • Fabien dit :

      Bonjour Jean-Paul,

      Oui tu as raison, la pratique et la répétition pour que ça rentre bien ! Et puis quelques expos pour ouvrir son esprit et aiguiser son regard.

      Je ne vais pas te contredire ;-)

  12. rodica dit :

    Un très beau parcours, dont on rêve tous !
    Enchantée de le lire, en attendant la suite.
    Les astuces sont très appréciées.

  13. Francine Guertin dit :

    Très intéressant ton article Fabien! Comme tous tes articles d’ailleurs. Et tellement vrai!

    J’ai aussi un D90, que j’ai acheté usagé d’un contact Facebook, car je voulais un reflex une coche de plus que l’entrée de gamme et que je n’avais entendu que du bien de ce modèle. Et effectivement, je l’adore! Je dois par contre avouer que, par manque de pratique, et même si je l’ai depuis plus de deux ans, je ne connais même pas encore ma caméra sous toutes ses coutures. Mais je progresse. Petit à petit. Je pratique plus durant la belle saison, je ne suis jamais tentée d’aller me geler dehors à l’hiver. ;-)

    Il y a 3-4 ans, j’ai suivi un cours photo pour démystifier les principales notions, ouverture, vitesse, profondeur de champ, iso, lumière (mozusse de lumière! Lolll!), etc. Malgré tout, même après ce cours, ça restait un peu nébuleux pour moi et je suis vite retombée dans le mode automatique car ça me prenait un tel temps à ajuster ma caméra qu’au moment d’appuyer sur le déclencheur, le momentum était passé.

    Le déclic pour moi s’est fait en automne 2012 alors que j’ai joint le Club photo de ma ville. Les membres y sont de tous niveaux, du très avancé équipé d’un full frame au très amateur qui ne possède qu’un petit compact. Les membres y sont extrêmement généreux de partager leurs connaissances, trucs et conseils lors des ateliers pratiques. J’y ai appris dix fois plus que dans mon cours! Alors oui à l’échange entre amateurs photo!

    Je n’ai pu me réinscrire au club à l’automne 2013 faute de manque de temps par obligations familiales, mais je compte bien y retourner l’automne prochain alors que mon horaire devrait être moins chargée en taxi-maman. ;-)

    Question pour toi Fabien: on remarque souvent que les photographes (même les pas professionnels) ont un créneau particulier en photographie, ex. plus spécialisés en macro, en sport, en scène de rue, en portrait, etc. Toi, as tu un domaine de prédilection ou y vas tu plus largement selon le moment ou l’inspiration? Car moi, je n’ai pas trouvé le mien encore… Et parfois je me dis qu’il est difficile de s’améliorer et d’être « sur la coche » dans une multitude de styles en même temps puisque chacun a ses particularités. J’aimerais avoir ton avis là dessus.

    Merci et bravo encore pour ce beau partage via tes articles! Lâche pas!

    • Fabien dit :

      Merci Francine :-) Ne t’inquiète pas, je n’ai pas prévu de lâcher le blog ! C’est toujours un plaisir de vous écrire des articles et d’échanger avec vous.

      C’est sympa de partager également ton parcours ! J’ai fréquenté moi aussi un club photo pendant deux ans. Il y avait également cette hétérogénéité dont tu parles. C’était une expérience très enrichissante.

      Pour répondre à ta question, mon domaine c’est la photo nature (animaux, fleurs, paysages). C’est dans ce domaine que je m’épanouis le plus.

      Mais ça ne veut pas dire que je ne fais que ça… En fait, j’aime bien toucher à tout et découvrir de nouvelles choses. Sinon je m’ennuie ;-)

      Ce n’est pas grave si tu n’as pas trouvé TON domaine. L’essentiel est que tu te fasses plaisir, même si tu n’es pas spécialiste d’une thématique.

      Quand tu seras un peu plus avancée dans ta progression, tu verras, les choses vont se décanter toutes seules !

      • Francine Guertin dit :

        Merci Fabien pour ta réponse. C’est encourageant et stimulant de te lire. Et de lire les commentaires des autres aussi. Bonne journée!

  14. Michel dit :

    Les commentaires vont à peu près tous dans le même sens : c’est bien d’apprendre quelque chose.

    Le seul petit ennui qui me chagrine, c’est que je n’ai pas encore trouvé de discipline, quelconque soit-elle, où on ne progresse pas en pratiquant. J’ai même l’impression que c’est le grand moteur de toutes compétitions sportives, notamment.

    Le seul vrai problème avec la photo, c’est qu’on ne sait pas que pour faire des bonnes photos, il faut apprendre. Il ne suffit pas d’avoir un téléphone portable pour savoir, même si c’est un ifone.

    C’est peut-être parce que j’ai eu un appareil photo avant un téléphone portable (très, très longtemps avant …) que je savais déjà ça.

    Mais, peut-être que les formateurs ne savent pas apporter les vrais données, autres que les recettes de cuisine et/ou les choses bien trop compliquées aux yeux des apprentis. Si je veux utiliser une voiture, je n’ai pas à savoir conduire comme un Schummy.
    A quoi sert-il de connaître tous les «modes scènes» et autres bilevesées de nos appareils photos. Il y a 4 choses à savoir pour faire une photo: sensibilité, temps de pose, ouverture et autofocus. Point !
    Ah si : une cinquième : on ne peut progresser que si on a bien assimilé les 4 premières.

    Seulement, les manuels et les revues emmènent les gens où il n’est pas utile d’aller. Et ils se découragent si vite !

    • Francine Guertin dit :

      Bien d’accord avec toi Michel! La pratique, toujours la pratique. Comme dans n’importe quoi, c’est la clé du succès! Et l’échange avec des passionnés généreux de partager leurs connaissances. Deux bonnes façons d’avancer. A mes yeux, ça vaut beaucoup plus que les cours et les livres, au niveau où j’en suis à tout le moins.

      Le manque de temps et d’énergie m’empêchent de pratiquer régulièrement; l’apprentissage et le perfectionnement n’en sont que plus long mais, comme on dit, p’tit train va loin…

  15. Nanou dit :

    Un très grand merci Fabien pour tous tes conseils. Ton plus c’est de nous parler avec des  » termes simples » qui sont obligés de nous faire progresser. J’ai acheté un réflex, il y a 18 mois. Les premiers mois j’étais complètement dépitée, pas fichue de sortir une photo nette. Lors d’une expo  » photos » j’ai eu la chance de croiser le chemin d’un passionné qui m’a fait connaitre ton site et oups!!!! que du bonheur. Je suis enfin sortie du mode  » automatique » et j’en suis fière, mais énormément de chemin reste à parcourir, pas grave, maintenant tu es là et MERCI. Je voudrais pouvoir être exposée aux critiques pour progresser….idée à suivre…….Merci d’être là pour nous Fabien

    • Fabien dit :

      Bonsoir Nanou,

      Ton message est très stimulant !

      Si on m’avait dit il y a encore quelques mois que deux passionnés s’échangeraient l’adresse du blog lors d’une expo photo… Je n’y aurais pas cru une seule seconde !

      Merci d’être fidèle au blog. Et n’hésite surtout pas à partager toi aussi l’adresse du blog avec d’autres passionnés ;-)

      • Nanou dit :

        c’est fait je partage en toute confiance. D’autre part j’ai visité le site où l’on peut mettre ses photos, je trouve les photos déjà très pro! et me trouve pas encore assez  » au point » lol. Dommage car je pense que c’est vraiment dans les débuts que l’on a le plus besoin de  » critiques constructives » Je trouve qu’un site vraiment réservé  » aux débutants » seraient génial.
        Un site comme ton blog yesssssssss où l’on a pas l’impression de se sentir nul. On a besoin de toi Fabien, ne change rien et reste comme tu es, c’est formidable. Très bonne continuation à ton blog. Nul doute  » petit deviendra grand » j’en suis certaine

  16. Georges dit :

    Bonjour à tous,
    Encore un beau sujet dans lequel nous trouvons des réponses. Vraiment merci Fabien pour celui-ci car tu détail ton parcours et c’est très gratifiant. C’est ce à quoi j’aspire si je me donne le temps nécessaire et ton texte va me plus me motiver. J’ai vécu certaines expériences émises par certain(e)s d’entre vous et c’est assez frustrant. Mais comme tu as su bien le dire, il faut sans cesse expérimenter. La photo reste pour moi une véritable passion, bon ou pas bon je vais de lavent sans me soucier du regard des autres si on s’en préoccupe et se met un véritable obstacle. A travers tes lignes tu nous donne du moral et que si on doit devenir un photographe désabusé en un photographe épanoui il ne faut pas lâcher son appareil photo.
    Somme toute, merci pour tout ce que nous donne et je/nous ne pouvons que t’encourager. A très bientôt…

    • Fabien dit :

      Bonjour Georges,

      Merci pour ton message :-)

      Mon plus grand souhait serait que tu t’épanouisses autant que moi en photo ! Si l’envie est là, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver.

  17. Seb dit :

    Un article plein de bon sens. Je me retrouve pas mal dans les différentes étapes que tu décris (et en plus, j’ai aussi commencé avec un D90 en 2009 ;) ). Et effectivement, une fois franchi le cap de l’apprentissage des bases techniques, c’est l’éclaté totale ;)
    Dernier article de Seb : Un week-end à LondresMy Profile

  18. gladczak marie dit :

    Merci pour le soutien !
    je suis au stade débutante et en plus avec un Bridge!!!!
    Et il faut que je fasse avec .
    je voudrais réaliser mes photos de chambres d’hotes pour un site internet.
    Est ce utopique et trop ambitieux?
    Marie.

    • Fabien dit :

      Bonjour Marie,

      En lisant l’article, tu as dû te rendre compte que je pense que rien n’est impossible en photo ;-)

      Pourquoi se mettre des limites avant même d’avoir essayé ? Tu as envie de réaliser les photos de tes chambres d’hôtes, alors fonce !

      Et si tout n’est pas parfait, ce n’est pas la fin du monde… C’est en se confrontant aux difficultés qu’on progresse !

  19. bechard jose dit :

    BONJOUR FABIEN,

    Très intéressant de connaitre ton parcours, l’appareil photo ne fait pas tout, il faut lire rechercher voir des blogs pour comprendre et progresser. Ne pas trop se prendre la tête au début avec plein de réglages. Je préconise a celui ou celle qui débute le mode paysage pour démarrer avec de belle photo ce qui permet de ne pas trop ce décourager.
    Ne pas hésiter a créer un blog pour faire connaitre ses photos et permettre à des gens de critiquer cela permet de se remettre en question et de progresser.
    Pour mon blog sur google tappez jose narmandie la photo realiste. Je te quitte et te remercie de cette article
    amicalement José.

  20. SOSO dit :

    La photo du lion est juste SU-PER-BE !!!

  21. Régine dit :

    Bonjour Fabien

    Votre article fait du bien et rassure et…encourage
    J’ai fait pendant 15 ans des photos un peu … »au pif » avec un nikon FM que j’adorais et que je connaissais vraiment bien; puis la vie a fait que je n’ai plus fait de photos pendant 10 ans et je voudrais basculer en numérique et pour reprendre encore plus de plaisir me former pour progresser en connaissance de cause!
    je pense acheter un Nikon 5200/5300 ?? (pour un début en numérique ??)et je suis entrain de repérer des éléments de formations que je glane à droite à gauche sur le net grâce à des passionnés comme vous. Croyez vous que j’aie quand même, pour le début, de prendre des cours plus formels??

    En tout cas merci pour cette grandeur d’âme de partager à ce point votre passion; vous êtes un humaniste au vrai vrai sens du terme!
    Bon dimanche
    Régine

    • Fabien dit :

      Bonjour Régine,

      Merci pour votre commentaire. Je suis ravi que mon article vous motive :-)

      Le D5200 et le D5300 sont parfaits pour débuter en numérique. Et croyez-moi, c’est un nikoniste qui parle !

      Pour ce qui est des cours, je dirais que ça dépend de vous… Certaines personnes sont de purs autodidactes, d’autres ont besoin d’être accompagnées.

      Si vous avez besoin d’un cadre pour progresser, sachez que je donne des cours photo en ligne. Les retours que j’ai reçus pour l’instant sont excellents ! Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site dédié à mes cours : http://cours-astuces-photo.com

      A bientôt,
      Fabien

  22. Emilie dit :

    Moi j’ai un apparareil photo depuis mon plus jeune âge j’ai commencé avec une « boite à photo » de chez Agfa et ce pendant très longtemps. Ensuite je me suis offerte un réflex argentique jusqu’au jour où j’ai reçu en cadeau un numérique compact des plus basique. Aujourd’hui j’ai un bridge et j’adore faire de la photo. Même si parfois je me plante complètement je recommence et parfois parmi les erreurs je trouve la perle, en tout cas la photo qui me plait.
    J’affectionne plus particulièrement les photos animalières, les macro d’insectes et tout ce qui touche les fleurs.

  23. titou09 dit :

    Bonjour,

    Je viens d’acheter d’occasion un Olympus E510. Je découvre les joies de la photo mais suis très rarement satisfait de mes résultats. Les Pyrénées sont un excellent terrain de jeu pour qui aime comme moi la montagne, mais malheureusement assez décevant au niveau lumières. Mais peut être suis je trop exigeant pour le débutant que je suis …

    Affaire à suivre et en attendant merci pour tous tes conseils Fabien.

    Amicalement.

    • Fabien dit :

      Bonjour,

      Merci pour ton partage d’expérience. Je pense que c’est bien d’être exigeant, ça t’incite à dépasser tes limites. Mais il ne faut pas trop l’être au début car tu risques de te décourager assez vite… A mon avis, il faut toujours garder la notion de plaisir en tête.

      Pour ce qui est de la maîtrise de la lumière, je peux te rassurer, ça n’arrive pas du jour au lendemain…
      Tout d’abord, une bonne connaissance des bases de la photo est un prérequis. Puis, avec le temps, ton regard va s’aiguiser et tu sauras identifier quels sont les belles lumières et comment les saisir avec ton appareil.

      Amicalement
      Fabien

  24. kaalessi dit :

    Superbe blog ! Merci !

  25. Marc dit :

    Salut Fabien, bonjour toutes et tous.
    Pour faire court, moi la première chose que je me suis dit en déballant mon premier Reflex c’est
    « Mais pourquoi j’ai acheter cette machine a gaz ? » Et maintenant cette machine a gaz ne me quitte plus, et pour cause j’ai même ouvert un club photo !! Mais, je me remet en question tous les jours, et oui c’est indispensable à mes yeux.

  26. christine dit :

    Bonjour

    sympa l’article, pour ma part j’ai un bridge Finepix HS25EXR et il m’offre également la possibilité de m’en servir en manuel total (réglage iso, ouverture, etc). J’ai fait quelques essais et je suis loin de tout maîtriser au niveau photo… en ce qui me concerne, je pense que la photo est d’abord faite par le sujet quel qu’il soit, la vision qu’on en a et notre capacité à faire transparaître sur la photo notre ressenti.

    Faire une photo pour faire une photo ne m’intéresse pas, je fais une photo uniquement afin de montrer l’émotion procurée au moment T et essayer de la partager.

    Tout ça juste pour dire, que même avec un bridge on arrive à s’éclater.. après peut-être cela dépend-il des fonctionnalités du bridge.. d’où ma question pourquoi le bridge est-il autant décrié ?

    Quoi qu’il en soit merci pour ce blog

    bonne journée

    • Bonjour Christine,
      En réponse à votre question, je vais répondre par deux points très importants.

      1) La taille du capteur d’un Bridge est bien plus petite que sur un reflex. (résolution et PDC affectées)
      2) Le zoom numérique. (non interchangeable, et incomparable au zoom optique)

      Et pour conclure, je pense, c’est mon avis qu’avec la sortie des Hybrides (compact a optique interchangeable) le Bridge est amené a disparaitre, mais ca c’e n’est que mon avis.
      Marc du clubphoto83270

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge