Pour recevoir gratuitement les nouveaux articles du blog, cliquez ici !

 

Avez-vous déjà essayé de mettre plusieurs photographes dans une même pièce et de leur demander leur avis sur une série de photos ? Bon d’accord, je comprends que vous n’avez pas forcément tenté l’expérience… Mais si c’était le cas, il est fort probable que ces personnes aient des avis divergents.

C’est ainsi, nous ne sommes pas touchés par les mêmes choses quand nous regardons des photos. Certains apprécient la prouesse technique, d’autres préfèrent l’émotion qui se dégage, d’autres encore sont émus par le sujet. Indépendamment des critères purement objectifs, c’est souvent notre sensibilité qui parle !

Dans cet article, je me suis amusé à lister différents profils de photographes que vous avez sûrement déjà croisés. Vous risquez peut-être aussi de vous reconnaître ! Avant de commencer la lecture, je vous avertis qu’il s’agit d’un article à prendre au second degré 😉

 

Le technicien

Je ne vais pas vous surprendre en vous disant que le technicien aime les photos parfaites. Il a le souci du détail et on peut même dire qu’il a tendance à être un peu maniaque. Il adore parler en utilisant du jargon technique, même s’il existe des mots simples pour désigner les choses.

Son boitier est à la pointe de la technologie et il en connait les fonctions sur le bout des doigts. Il est même capable de vous réciter le mode d’emploi par cœur !

 

photographe-type-technicien

Le technicien adore naviguer dans les menus de son appareil photo !

 

Le photographe technicien a une obsession permanente : ses photos doivent avoir une netteté irréprochable. La pire des choses que vous pouvez lui dire, c’est que ses photos sont un peu molles ou qu’elles manquent de croustillant. C’est le meilleur moyen de le vexer !

Ce n’est pas la peine de lui demander quel est son critère numéro 1 quand il doit choisir un objectif. Il vous répondra invariablement que c’est le piqué. Et que de toute façon, il n’y a que ça qui compte.

Le technicien est très exigeant envers lui-même. Le moindre petit défaut technique qui apparait sur une photo et son sort est scellé. Le verdict est sans appel : direction poubelle. Il a aussi tendance à être exigeant avec les autres, ce qui est vite pénible quand on passe du temps à ses côtés…

Sa soif de perfection technique ne s’arrête pas à la prise de vue. Elle se manifeste également au post-traitement. Son écran est parfaitement calibré et la gestion des couleurs c’est son dada. Ne lui dites surtout pas que les couleurs de ses photos ne sont pas fidèles ou que son post-traitement est perfectible. C’est aussi un sujet sensible !

 

L’artiste

En parfaite opposition avec le technicien, l’artiste met l’émotion au premier plan. Pour lui, ce qui compte c’est qu’il y ait quelque chose qui passe à travers ses images. Les photos trop parfaites lui donnent de l’urticaire et il s’ennuie à mourir en regardant des images qui ne racontent rien.

Il faut dire que l’artiste passe du temps à réfléchir à la réalisation de ses photos. Ce n’est pas un instinctif, il aime construire ses photos avant de les prendre. Il peut vous parler pendant des heures de sa démarche artistique ou de la dernière série sur laquelle il travaille. Même si au final, il n’y a que lui qui comprend vraiment de quoi il parle…

L’artiste maîtrise généralement bien la technique et il sait s’en affranchir pour proposer des choses différentes. Il fait preuve de créativité et il n’a pas peur de sortir des sentiers battus pour proposer des choses nouvelles.

Méfiez-vous quand même si la démarche vous parait trop novatrice. Vous risquez d’être face à un artiste autoproclamé. Vous savez, celui qui essaye de masquer ses lacunes en soutenant mordicus que ses photos ratées sont de l’art !

 

Le scolaire

Ses étagères sont remplies de livres techniques et il est abonné à plusieurs magazines photo qu’il dévore dès leur parution. Il suit également tous les blogs qui parlent de près ou de loin de photo. Il est comme ça le scolaire, il a besoin de se documenter et d’avoir une connaissance détaillée des choses.

Le scolaire a du mal à sortir de sa zone de confort et il est frileux quand il s’agit de tenter de nouvelles choses. Il peut passer des heures à éplucher un sujet tant qu’il ne le maîtrise pas bien. Il aime avoir fait le tour de la question avant de se lancer. Ça le rassure. Une fois qu’il se sent prêt, il applique méthodiquement ce qu’il a lu dans ses livres ou sur internet.

 

photographe-genre-scolaire

Le scolaire a une bibliothèque bien remplie !

 

Le scolaire apprécie les photos propres, nettes et sans bavure. Un écart aux règles de composition le dérange et il aime que les choses soient à leur place dans le cadre.

Il ne prend pas beaucoup de risques, mais ses acquis lui permettent d’obtenir des photos très correctes. Par contre, elles manquent la plupart du temps de folie ou d’originalité. Mais lui au final il s’en moque, car il a le sentiment du devoir accompli !

 

Le nostalgique

Le nostalgique est une espèce de photographe à part. Vous pouvez lui parler de technique photo ou de démarche artistique mais il risque de vous écouter d’une seule oreille… Ce qui compte pour lui, c’est de garder une trace des moments qu’il a partagés, des personnes qu’il a rencontrées ou des lieux qu’il a traversés.

La photo est avant tout un moyen de conserver des souvenirs intacts et de tisser un lien entre le passé et le présent. Il a un pincement au cœur quand il revoit les images de son voyage de l’été 2008 ou de ses dernières vacances à la mer. Il aime regarder les photos où il était plus jeune et il se dit souvent que c’était mieux avant !

En général, il passe du temps à trier ses photos et il les classe de façon méthodique. Comme ça, même si sa mémoire lui fait défaut, il est capable de retrouver n’importe quelle image en un rien de temps. Il adore faire des albums et il prend plaisir à les regarder tout seul ou avec les partager avec ses proches.

Par contre, ne lui demandez pas d’avoir un avis critique sur ses photos. Il a un lien affectif beaucoup trop fort pour être objectif. Il adore toutes ses photos et il peut vous raconter avec enthousiasme une anecdote sur chacune d’entre elles !

 

Conclusion

Nous venons de voir une liste (non exhaustive) de différents profils de photographe. J’ai parfois souvent grossi le trait mais je pense qu’il y a quand même pas mal de vrai dans ces profils 😉

Et vous ? Quel genre de photographe êtes-vous ? Est-ce que vous vous êtes reconnu ? Laissez un commentaire pour dire de quel(s) profil(s) vous êtes le plus proche !

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !