Vous avez déjà sûrement visionné l’éclosion d’une fleur, un coucher de soleil ou la construction d’un immeuble à la vitesse éclair. Le point commun entre ces vidéos est qu’elles ont été réalisées grâce à la technique du time-lapse.

Mais saviez-vous que vous pouviez vous aussi réaliser ce genre de vidéo avec votre appareil photo ? La technique est relativement simple et le résultat est souvent époustouflant.

A travers un ensemble de questions/réponses, je vous propose de vous initier à cette technique pour que vous puissiez réussir à votre tour de superbes time-lapse.

 

Qu’est-qu’un time-lapse ?

Le time-lapse est un procédé permettant de réaliser une vidéo par l’assemblage d’une série de photos prises à intervalle de temps régulier.

A mi-chemin entre la photo et la vidéo, le time-lapse est un moyen de jouer avec le temps : un scène qui dure des heures, des jours ou même des mois peut être visualisée en quelques secondes.

Pour bien se rendre compte des possibilités, je vous propose de visionner un premier exemple utilisant cette technique. Pour réaliser cette vidéo, il a fallu 730 heures et plus de 7100 photos !

 

Flowers Timelapse, par Katka Pruskova

 

Quelles scènes prendre en time-lapse ?

Il existe de nombreuses scènes ou situations pouvant être à la base d’un time-lapse. En voici quelques exemples :

  • Paysages : lever ou coucher du soleil ou de la lune, mouvement des nuages ou des étoiles…
  • Vie urbaine : circulation routière (voitures, motos, vélos), déplacement des piétions dans une rue, sur une esplanade…
  • Végétaux : éclosion d’une fleur, croissance d’une plante…
  • Chantiers : construction d’un bâtiment, d’un pont, d’une piscine…

 

Quel est le matériel nécessaire ?

Le matériel nécessaire pour réaliser un time-lapse est tout à fait classique et vous n’aurez pas nécessairement à investir dans l’achat de nouveaux accessoires.

 

  • Un appareil photo

En théorie, n’importe quel appareil capable de prendre des photos peut être utilisé pour réaliser un time-lapse. C’est d’ailleurs probablement pour cette raison que cette technique est aussi populaire. Un reflex ou tout appareil photo permettant d’avoir un contrôle poussé sur les paramètres de prise de vue permet toutefois d’obtenir de meilleurs résultats.

 

  • Une ou plusieurs cartes mémoire

La réalisation d’un time-lapse repose sur l’assemblage d’un nombre important de photos. Pour évitez d’être pris de court, prévoyez donc une carte mémoire de grande capacité ou plusieurs cartes mémoires de plus faible capacité.

 

  • Un trépied :

Bien qu’il ne soit pas absolument indispensable, le trépied apporte beaucoup de confort lors de la prise de vue. Une fois que l’appareil photo est fixé sur le trépied, vous n’avez plus à vous soucier du cadrage et vous pouvez vous concentrer sur les autres paramètres. A défaut, vous pouvez essayer de trouver un support sur lequel positionner votre appareil photo. Dans ce cas, il faudra être vigilant et éviter tout mouvement du boitier, notamment lorsque vous appuyez sur le déclencheur ou si vous devez changer de carte mémoire.

 

  • Un ordinateur :

L’ordinateur va vous permettre d’assembler les différentes photos pour créer la vidéo. Il n’est pas nécessaire d’avoir un ordinateur de compétition pour réaliser cette étape. Un ordinateur « classique » peut largement faire l’affaire à condition que les photos ne soient pas trop lourdes.

 

Comment prendre des photos à intervalle de temps régulier ?

Le time-lapse repose sur la prise de photos à intervalle régulier. Il existe plusieurs moyens pour y parvenir :

 

  • L’intervallomètre

intervallometre-time-lapseUn intervallomètreest un accessoire qui se branche sur l’appareil photo et qui permet de déclencher automatiquement avec un intervalle de temps défini par l’utilisateur.

Une fois que vous l’avez paramétré, vous n’avez plus à vous soucier de rien, tout est automatisé !

 

 

  • La fonction intégrée à l’appareil photo

Certains appareils photo (notamment les reflex Nikon) disposent d’un intervallomètre intégré. Vous pourrez, en fonction du modèle, définir le nombre de photos à prendre, l’intervalle de temps entre chaque photo et l’heure du début de la prise de vue. Reportez-vous au manuel de votre appareil photo pour savoir s’il dispose de cette fonction.

 

  • Compter, tout simplement !

Vous allez jouer le rôle de l’intervallomètre en prenant vous-même les photos à intervalle de temps régulier. Pour cela il est fortement recommandé d’utiliser une montre ou un chronomètre. Cette méthode peut s’avérer fastidieuse, notamment si vous souhaitez faire un time-lapse assez long. Si vous êtes confortablement installé (devant un joli paysage, par exemple) et que vous souhaitez faire un time-lapse de seulement quelques secondes, c’est tout à fait jouable.

 

  • Utiliser un ordinateur

Vous pouvez également connecter votre appareil photo à un ordinateur et définir l’intervalle entre chaque photo à l’aide d’un logiciel. L’avantage de cette méthode est que vous pouvez tout de suite visualiser les photos sur votre ordinateur et rectifier le tir en cas de problème. Par contre, l’encombrement est plus important et pas forcément adapté à toutes les situations, notamment à la prise de vue en pleine nature.

 

Comment déterminer l’intervalle de temps ?

Pour réussir votre time-lapse vous devez déterminer avec précision l’intervalle de temps entre chaque photo. Cet intervalle va dépendre de la vitesse à laquelle les éléments de la scène se déplacent.
Pour vous donner un ordre de grandeur, voici quelques exemples :

 

  • 1 seconde : voitures, motos, nuages avec un déplacement rapide…
  • 1 à 5 secondes : coucher ou lever de soleil/lune, piétons, nuages avec un déplacement lent…
  • 15 à 60 secondes : soleil haut dans le ciel, étoiles…
  • Plusieurs heures/jours : végétaux, chantiers de construction…

 

Cela peut paraitre évident, mais n’oubliez pas que vous devez choisir un intervalle de temps supérieur au temps de pose. De nuit, le temps de pose peut durer jusqu’à 30 secondes, sans compter le temps nécessaire à l’enregistrement de l’image sur la carte mémoire. Pensez donc également à adapter l’intervalle de temps en fonction des conditions de luminosité. Si vous photographiez de jour, vous serez moins soumis à cette contrainte car le temps de pose est généralement inférieur à 1 seconde.

 

Comment déterminer la durée du time-lapse ?

Vous pouvez déterminer à l’avance la durée de votre vidéo. Pour cela, il vous suffit de connaitre le temps que vous allez passer à photographier et de la durée de l’intervalle entre chaque photo. Précision complémentaire, vous devez savoir que pour que le cerveau humain considère qu’il s’agit d’une vidéo, il faut au minimum 24 images par secondes.

Si vous décidez par exemple de photographier pendant 1 heure (3600 s), avec un intervalle de 5 secondes entre chaque photo, votre vidéo durera : 3600 / (5×24) = 30 s.

Vous pouvez bien évidemment faire le calcul à l’envers. Cette fois nous allons déterminer pendant combien de temps nous devons photographier pour obtenir une vidéo de 60 secondes, sachant que l’intervalle entre chaque photo est de 10 secondes : (10×24) x 60 = 14400 s = 240 min = 4 h.

De manière générale, je vous recommande de déterminer d’abord l’intervalle de temps entre chaque photo. Dans un deuxième temps vous pourrez définir la durée de la vidéo et/ou le temps que vous souhaitez consacrer à la prise de vue.

 

Comment effectuer le montage vidéo ?

Une fois que vous avez votre série d’images, il ne vous reste plus qu’à les assembler pour créer votre vidéo et rajouter une musique d’accompagnement. Vous pouvez au préalable redimensionner vos photos notamment si votre ordinateur n’est pas très puissant (des logiciels permettent d’automatiser cette tâche).

Il existe de nombreux logiciels permettant de réaliser le montage vidéo. Je vous en propose trois d’entre eux qui ont l’avantage d’être gratuits :

 

 

Si vous utilisez Lightroom, sachez qu’il est également possible de réaliser le montage grâce à ce logiciel. Le site lrtimelapse.com (en anglais) propose notamment des templates en téléchargement. Avec cette méthode vous pouvez réaliser la totalité du travail dans le même logiciel : récupération des photos sur l’ordinateur, post-traitement, montage et exportation de la vidéo au format mpeg4.

 

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous essayer au time-lapse. Il ne vous reste plus qu’à mettre tout cela en pratique maintenant !

Avant de conclure, je vous propose de visionner 3 superbes vidéos réalisées grâce à cette technique. Dans ces vidéos, vous remarquerez que les photographes se déplacent entre chaque prise de vue. Cela ajoute une difficulté supplémentaire lors de la prise de vue mais le résultat est vraiment saisissant !

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour dire quelle est votre vidéo préférée et si vous avez déjà essayé le time-lapse ou si cela vous tente.

 

Time-lapse réalisé à Paris (Gare de Lyon, La Défense, Hôtel de Ville, Tour Eiffel, etc.). Cette vidéo a nécessité 12 jours cumulés de prise de vue !

Paris In Motion (Part II), par Mayeul Akpovi

 

Time-lapse réalisé en Namibie à partir de prises de vue nocturnes. Chaque seconde de vidéo est constitué de 30 photos. Il aura fallu plus de 16000 images pour aboutir à la réalisation de ce projet.

Namibian Nights, par Squiver

 

Time-lapse réalisé en Norvège sur l’archipel de Lofoten. Chaque séquence du film a nécessité entre 4 et 5 heures de prise de vue.

The Arctic Light, par TSO Photography