Les vacances approchent à grands pas pour certains et elles sont déjà là pour d’autres… Avec elles, la promesse de faire de superbes photos. Après plusieurs mois d’attente, vous êtes probablement en pleine effervescence à l’idée de photographier de nouvelles scènes ou de nouveaux sujets.

Mais pour que ces belles promesses se concrétisent, vous allez devoir vous investir un minimum. Votre appareil photo ne fera pas tout à votre place ! De la préparation du matériel à la technique de prise de vue, je vous propose quelques conseils pratiques pour que vos photos de vacances soient une réussite.

 

Acheter un appareil photo avant le départ : une fausse bonne idée

Avec l’arrivée des vacances, nombreux sont ceux qui se font plaisir et décident d’acquérir un nouvel appareil photo. Il faut dire que le rôle des fabricants n’est pas étranger à ce comportement. 30 € de réduction sur une sélection de compacts par ici, 70 euros de réduction sur un reflex APS-C par là, 100 € sur un reflex plein format… Face à la prolifération de réductions alléchantes pour l’achat de nouveau matériel, il est tentant de franchir le pas.

Pourtant, acheter un nouvel appareil photo la veille de votre départ n’est certainement pas la meilleure chose à faire. Si vous voulez réussir vos photos de vacances et ne pas être perdu dans les réglages, emportez avec vous un appareil que vous maîtrisez un minimum. On croit parfois avoir le temps de prendre en main son appareil pendant les vacances mais on passe souvent plus de temps à lire la notice qu’à faire des photos.

 

Objectifs photo : emportez l’essentiel

Si vous avez la chance de posséder plusieurs objectifs, réfléchissez à deux fois avant d’emporter tout votre parc optique avec vous. En effet, même si vous ne partez pas à l’autre bout du monde, le poids et l’encombrement de votre matériel est à prendre en considération. Inutile de surcharger votre sac photo avec du matériel que vous n’allez pas utiliser !

Avant votre départ, anticipez le type de photos que vous allez pouvoir faire sur votre lieu de villégiature. Allez-vous plutôt faire du paysage, du portrait, de l’animalier, un peu de tout ?

Vous pourrez ainsi faire un premier tri en fonction de la plage focale dont vous aurez besoin. Pour photographier des paysages et des scènes courantes, un zoom d’entrée de gamme du type 18-55 mm ou 18-70 mm peut très bien faire l’affaire. Si vous voulez faire de l’animalier, une focale plus longue (200 mm ou 300 mm par exemple) est alors souvent indispensable.

Vous pouvez également opter pour un objectif polyvalent qui vous permettra de couvrir une variété de situations tout en voyageant léger. Ce type d’optique, que l’on surnomme parfois « objectif du voyageur » se décline en 2 versions :  le 18-200 mm et le 28-300 mm.

Le premier s’adresse aux photographes possédant un reflex à petit capteur (APS-C) alors que le second est conçu pour les reflex plein format (full frame). Si vous avez du mal avec ces notions, je vous invite à lire mon article : 10 question à se poser avant d’acheter un objectif.

Pour ma part, c’est ce type d’objectif que je privilégie lors de mes voyages « sac-à-dos » ou lorsque le poids et l’encombrement sont des facteurs limitants. J’ai par exemple pu prendre la photo ci-dessus au 200 mm sans m’encombrer avec un lourd téléobjectif. Quelques instants auparavant je photographiais un paysage au grand angle avec le même objectif. Vive la polyvalence !

 

Batteries et cartes mémoires : soyez prévoyant !

Privilégiez les cartes mémoires de qualité.

Vous est-il déjà arrivé de ne pas pouvoir photographier la scène marquante de vos vacances à cause d’une batterie défaillante ou parce que vous aviez un problème de carte mémoire. Je me suis déjà retrouvé dans la deuxième situation et je peux vous dire que je ne souhaite cela à personne ! Pour éviter ce genre de mésaventure, il est nécessaire de prendre certaines précautions.

Tout d’abord, emportez au moins deux batteries avec vous : la première sera votre batterie principale et la deuxième fera office de batterie de secours en cas de problème. Si vous faites un voyage au long cours ou que vous êtes coupé du monde pendant plusieurs jours vous disposerez de deux batteries d’avance. En n’abusant pas de votre écran LCD vous aurez de quoi prendre plusieurs milliers de photos.

Si vous voyagez à l’étranger, il n’est pas inutile de rappeler que les standards électriques diffèrent d’un pays à l’autre. Pour ne pas être dans l’incapacité de recharger vos batteries, renseignez-vous avant votre départ sur les standards de votre pays de destination. Quand on connait le prix d’un adaptateur, il serait dommage de s’en passer.

Enfin, si vous ne voulez pas avoir de surprise avec vos cartes mémoires, je vous conseille d’utiliser plusieurs cartes de faible capacité plutôt qu’une seule de grande capacité. Vous éviterez ainsi de perdre toutes vos photos en cas de défaillance ou de mauvaise manipulation.

Adaptez la capacité de vos cartes mémoires à votre pratique photo et à la résolution du capteur de votre appareil photo. A titre personnel, j’utilise des cartes de 16 Go et 32 Go car ce sont ces capacités qui correspondent le mieux à mes besoins. Si vous déclenchez peu, des cartes de 8 Go peuvent largement suffire.

 

N’oubliez pas les fondamentaux

Pendant les vacances, on a souvent l’esprit plus léger, on laisse derrière soi le stress et les problèmes de l’année écoulée. Mais ce n’est pas une raison pour tout oublier et mettre les fondamentaux de la photo de côté ! Le choix du sujet, l’exposition, la composition, la gestion de la lumière sont aussi importants qu’en temps normal pour réussir vos photos.

 

Même en vacances, pensez à utiliser la règle des tiers.
Cascade sur le Bras des Lianes – Île de la Réunion

 

Gardez bien à l’esprit que même si vous avez sous vos yeux une superbe scène, cela ne suffit pas à faire une bonne photo. Vous ne lui rendrez pas service avec un cadrage approximatif ou une exposition mal maîtrisée.

 

Soyez réactifs

Paradoxalement, on ne dispose pas forcément de tout le temps nécessaire, surtout pendant un voyage. Si le programme de vos vacances impose la visite d’un nouveau lieu chaque jour, vous n’allez pas pouvoir consacrer des heures à la photo. Sans compter qu’en voyage on est rarement tout seul. Votre famille, vos amis ou vos compagnons de route auront vite fait de se lasser de votre passion pour la photo !

Vous allez donc devoir faire les bons choix rapidement et pour y parvenir il n’y a qu’une seule méthode : la RÉACTIVITÉ. Dès que vous arrivez sur un nouveau lieu, essayez de cerner quels sont les éléments intéressants à photographier. Est-ce que je vais plutôt photographier ce monument dans son ensemble ou me concentrer sur un détail de sa façade ? Le paysage que j’ai sous les yeux est superbe mais n’y aurait-il pas un meilleur point de vue ? Lorsque vous sortirez votre appareil photo il ne vous restera plus qu’à peaufiner votre cadrage et vos réglages avant de déclencher.

Ne vous compliquez pas la tâche inutilement : le mode manuel c’est bien quand on est à la maison et qu’on a tout le temps nécessaire pour affiner ses réglages. En vacances, je vous conseille de jouer la sécurité et d’utiliser les modes semi-automatiques. Choisissez le mode priorité ouverture si la profondeur de champ est un critère important (paysage, portrait…). Si vous êtes face à un sujet mobile privilégiez plutôt le mode priorité vitesse.

 

Pensez aux filtres

Si vous ne deviez emporter qu’un seul accessoire pour vos vacances, je vous dirais de prendre un filtre photo. Les filtres sont particulièrement intéressants en photo de paysage. Vous pourrez ainsi, dès la prise de vue, pallier certaines difficultés et apporter une touche supplémentaire à vos photos.

J’imagine que beaucoup parmi vous vont passer une partie de leurs vacances à proximité d’un bord de mer, d’une rivière ou d’un lac. Si c’est le cas, vous risquez d’être confronté à la difficulté la plus courante pour ce type de photo : la gestion des reflets à la surface de l’eau. Et bien il existe un filtre assez incroyable qui peut vous permettre de supprimer ces reflets : le filtre polarisant. Son utilisation permet également de renforcer le contraste et la saturation des couleurs. Bref, c’est l’accessoire incontournable pour vos photos de vacances !

 

Un exemple d’utilisation du filtre polarisant.
Diego Suarez – Madagascar

 

Le deuxième filtre qui pourra vous être utile est le filtre dégradé neutre. Il permet de s’affranchir de l’un des problèmes récurrents en photo de paysage : la différence de luminosité entre le ciel et le sol. Vous savez, le genre de situation où le ciel apparait tout blanc ou le sol trop sombre. En utilisant un filtre dégradé vous allez pouvoir exposer plus facilement vos photos et minimiser la présence de zones bouchées ou brûlées.

Il est vrai que certains filtres ont perdu de leur importance depuis l’arrivée du numérique car il est dorénavant possible de simuler leurs effets en post-traitement. Ce n’est pas le cas du filtre polarisant, il n’est à ce jour pas possible de simuler ses effets dans un logiciel de retouche. Il est par contre possible de reproduire l’effet d’un filtre dégradé neutre, mais au prix d’un travail de retouche parfois long et fastidieux.

 

Ne faites pas (que) des photos souvenirs

Pour beaucoup de personnes, les photos de vacances sont avant tout des photos souvenirs. On retrouve ainsi l’une des facettes de notre chère discipline : photographier est un moyen de saisir des moments de vie ou de garder une trace des lieux traversés. Pour autant, si vous êtes un lecteur assidu de ce blog c’est que vous cherchez à faire autre chose que les photos de Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Pour éviter de tomber dans la photo cliché, vous devez faire la distinction entre prendre des photos et faire de la photo.

Pour réussir des photos originales, ne tombez pas dans la facilité. Posez-vous des questions et chercher à aller plus loin que la photo qui vous tend les bras. Sortez des sentiers battus par les touristes et allez à la rencontre des gens. Mettez-vous à la recherche de scènes insolites et essayez d’imposer votre regard à travers vos photos.

Une fois que cela est dit, le contexte ou l’envie nous poussent parfois à faire d’autres choix. Par manque de temps ou tout simplement parce qu’on a envie de profiter du moment présent, on fait parfois passer la photo au second plan. Je vais décomplexer une partie d’entre vous : ce n’est pas grave ! A moins d’être un photographe professionnel qui répond à une commande, vous n’avez pas une obligation de rendement. C’est pour cela que je considère qu’il n’y a pas de honte à faire de la photo souvenir de temps en temps !

 

Ne triez pas vos photos sur l’écran LCD

La définition des écrans LCD s’est beaucoup améliorée ces dernières années et il est dorénavant possible d’avoir un bon aperçu de ses photos juste après la prise de vue. Il est donc tentant de trier ses photos directement sur l’écran LCD. C’est pourtant une pratique que je vous déconseille et ce pour plusieurs raisons.

Même si les écrans LCD ont fait des progrès, leur taille reste insuffisante pour se faire une idée précise de vos images. De plus, lorsque la luminosité est forte, la lisibilité des écrans est loin d’être optimale. Enfin, pensez-vous avoir suffisamment de recul pendant vos vacances pour faire un tri efficace ? Les repères sont différents et ce n’est à mon avis pas le meilleur moment pour effectuer cette tâche. Vous serez beaucoup plus à même de juger la qualité de vos photos une fois devant votre ordinateur.

Je vous conseille donc de limiter l’utilisation de l’écran LCD à la suppression des photos présentant un défaut rédhibitoire (flou de bougé manifeste, erreur de mise au point, cadrage raté…). Vous aurez tout le temps d’approfondir votre tri à votre retour.

 

Profitez des vacances pour bouquiner

C’est bien connu, les vacances c’est le moment idéal pour s’adonner à la lecture. Au lieu de passer des heures à lire le roman de l’été, pourquoi ne pas profiter de votre temps libre pour dévorer des livres consacrés à l’apprentissage de la photo ? Je vous avais d’ailleurs préparé il y a quelques mois une sélection de 5 excellents livres pour apprendre la photo. Je suis certain que vous trouverez votre bonheur parmi ces ouvrages.

Les vacances représentent une période propice à l’assimilation de nouvelles connaissances. Profitez-en pour compléter vos acquis techniques et surtout, ne tardez pas pour mettre en pratique ce que vous avez appris : battez le fer tant qu’il est chaud ! Vos photos de vacances n’en seront que meilleures.

 

Et vous où allez-vous passer vos prochaines vacances et quel type de photo allez-vous pratiquer ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Comment ne pas rater vos photos de vacances
Votez pour cet article

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !