Vous serez sûrement d’accord si je vous dis que mettre en valeur le sujet est l’une des clés d’une photo réussie. Pourtant, même avec un sujet intéressant, le regard du spectateur peut vite être détourné si on n’y prête pas attention… Un arrière-plan trop visible, une composition approximative ou la présence d’un élément indésirable sont des exemples classiques qui peuvent atténuer la force d’une photo.

Dans cet article, je vais vous présenter 3 astuces pour sublimer votre sujet et obtenir des photos ayant un impact plus fort. Je m’appuierai sur des photos de grenouilles et vous verrez qu’à partir d’un sujet similaire, il est possible d’obtenir un rendu différent.

 

Le flou d’arrière-plan

Rainette des prés – Costa Rica
105 mm – ISO 1000 – f/5,6 – 1/640 s

 

En regardant cette photo, vous pouvez constater que le sujet se distingue tout de suite dans le cadre. Il n’y a pas besoin de chercher longtemps ou d’avoir un œil aiguisé pour comprendre que le point d’intérêt de la photo est une grenouille en équilibre sur une branche. C’est le principal avantage d’avoir un arrière-plan flou : le sujet ressort bien et il est mis en valeur.

Si vous souhaitez obtenir un arrière-plan flou (ou bokeh) il faut travailler sur la profondeur de champ. Ici, j’ai réuni les conditions pour que la profondeur de champ soit faible : la grenouille est bien nette mais tout ce qu’il y a autour est noyé dans le flou. Dans ce cas précis la zone de netteté est très courte, elle se limite à 2 ou 3 cm autour du sujet.

Pour arriver à ce résultat, j’ai utilisé une grande ouverture (f/5,6), je me suis rapproché du sujet (environ 50 cm) et j’ai choisi une longue focale (105 mm). La combinaison de ces paramètres m’a permis d’obtenir une faible profondeur de champ et de détacher le sujet de l’arrière-plan.

En utilisant une petite ouverture (f/16, par exemple), en photographiant depuis une position éloignée et en choisissant une focale courte (24 mm, par exemple), la profondeur de champ aurait été plus grande. On aurait alors deviné les détails au niveau de l’arrière-plan et mon image aurait eu tout de suite moins d’impact.

Enfin, pour que le fond soit flou et uniforme il faut également surveiller un autre détail important : l’arrière-plan ne doit pas être trop proche derrière le sujet. Dans cet exemple, c’est le feuillage de plantes situées à plusieurs dizaines de mètres qui constitue l’arrière-plan. Avec un arrière-plan proche, le rendu aurait été très différent. Les feuilles et les branches auraient été bien plus visibles et le résultat aurait été tout de suite moins esthétique.

 

Le flou d’avant-plan

Rainette aux yeux rouges – Costa Rica

500 mm – ISO 1600 – f/5,6 – 1/50 s

 

Cette photo a aussi été prise avec une faible profondeur de champ. Vous pouvez constater en regardant les paramètres de prise de vue que j’ai utilisé une grande ouverture (f/5,6) et une très longue focale (500 mm). Les conditions étaient réunies pour que la zone de netteté soit courte et qu’elle se concentre autour du sujet.

Mais si vous regardez bien la photo, vous devez avoir remarqué quelque chose… Cette fois-ci c’est l’avant-plan qui est flou et non plus l’arrière-plan. Pour arriver à ce résultat, j’ai fait en sorte que du feuillage soit présent entre mon appareil photo et le sujet. Comme la profondeur de champ est faible, ce feuillage apparaît donc flou.

La principale difficulté était d’intégrer du feuillage dans le cadre, sans qu’il ne vienne cacher le sujet. Cela demande un peu de pratique mais, avec un minimum de persévérance, on trouve assez vite le bon angle de vue !

Le flou d’avant-plan permet de mettre en valeur le sujet car aucun élément ne vient détourner l’attention du spectateur. Il a également deux autres avantages : il apporte de la douceur et il guide le regard de façon naturelle jusqu’au sujet. Lorsque le spectateur rentre dans l’image, son regard se dirige spontanément vers sur le sujet.

 

L’éclairage au flash

Dendrobate fraise – Costa Rica

105 mm – ISO 200 – f/16 – 1/200 s

 

Quand on pense au flash, on imagine souvent qu’il sert uniquement de nuit ou lorsque la luminosité est faible. Bref, quand les conditions exigent d’apporter de la lumière supplémentaire pour éclairer le sujet. Lorsque j’ai pris cette photo ce n’était pas vraiment le cas, la lumière était en quantité suffisante pour pouvoir assurer une exposition correcte du sujet.

Vous vous demandez alors pourquoi j’ai utilisé un flash pour prendre cette photo… Et bien tout simplement parce que l’arrière-plan n’était vraiment pas génial ! Il était composé d’un feuillage désordonné et il était surtout trop lumineux par rapport à la grenouille. Même en changeant de point de vue ou ou réduisant la profondeur de champ, mon sujet avait du mal à ressortir.

Alors cette fois-ci, j’ai choisi une approche différente : j’ai décidé d’éclairer mon sujet uniquement avec la lumière du flash. Je n’ai pas eu besoin de recourir à un dispositif complexe composé de plusieurs flashs, j’ai simplement utilisé un flash cobra. Il a juste fallu que je choisisse une petite ouverture (f/16) et une vitesse rapide (1/200 s) pour que la lumière venant de l’arrière-plan n’apparaisse pas sur la photo et que le fond devienne tout noir.

Pour avoir un éclairage homogène de mon sujet, j’ai positionné un diffuseur de lumière sur mon flash cobra. En augmentant la taille de la source de lumière, j’ai pu ainsi obtenir une lumière plus douce. Dans un deuxième temps, j’ai déporté mon flash au-dessus de la grenouille pour avoir un meilleur éclairage. En éclairant le sujet de face, la lumière aurait été plus plate. Et puis surtout, j’aurais apporté de la lumière sur l’arrière-plan alors que je souhaitais justement le faire disparaître.

 

J’espère que vous avez apprécié cet article et qu’il vous a donné des idées pour vos prochaines prises de vues. Si vous voulez prendre de magnifiques photos de grenouilles, d’oiseaux ou de paysages je vous propose de me rejoindre pour un stage photo unique au Costa Rica. Grâce à ce stage, vous aurez la chance d’apprendre de nouvelles techniques, d’affiner votre regard et aussi de pratiquer la photo dans les meilleurs spots du pays !

 

 

3 astuces pour mettre en valeur votre sujet
4.6 (91.43%) 21 votes

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !