L’ouverture est l’un des trois paramètres majeurs (avec la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO) qui permet de contrôler l’exposition lors de la prise de vue. Si vous souhaitez utiliser les réglages manuels de votre appareil photo, c’est l’un des premiers réglages auxquels vous devriez vous intéresser.

 

Qu’est-ce que l’ouverture ?

ouverture du diaphragme

Les objectifs photo sont équipés d’un dispositif appelé diaphragme. Celui-ci est composé d’un ensemble de lames agencées en forme de cercle. L’ouverture correspond au diamètre du cercle formé par ces lames.

Les lames étant mobiles, il est possible de modifier l’ouverture et de contrôler la quantité de lumière qui traverse l’objectif.
Ainsi, plus l’ouverture est grande, plus la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil photo est importante ; moins l’ouverture est grande moins il y a de lumière qui rentre.

Les valeurs de l’ouverture sont normalisées, on parle de « f-stop ». Elle s’écrivent avec un nombre précédé de f/ :

f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32, f/45, f/64

Il s’agit de valeurs de référence mais il existe dorénavant des réglages intermédiaires sur la plupart des objectifs photo (par exemple : f/5 , f/7.1, f/10., etc.).

Chaque fois que vous fermez le diaphragme d’un stop, en passant par exemple de f/8 à f/11, la quantité de lumière qui traverse l’objectif est divisée par deux. Si au contraire, vous ouvrez le diaphragme d’un stop en passant de f/4 à f/2,8, la quantité de lumière est multipliée par deux.

Paradoxalement, une grande ouverture est caractérisée par un petit nombre alors qu’une petite ouverture est caractérisée par un grand nombre. Ainsi si vous photographiez avec une ouverture de f/2.8 vous laissez entrer beaucoup de lumière. Inversement, si vous photographiez avec une ouverture de f/32 vous ne laisser entrer qu’une petite quantité de lumière dans votre appareil photo.

 

Ouverture et profondeur de champ

La profondeur de champ correspond à la zone de netteté qui se situe en avant et en arrière de la zone où vous avez effectué votre mise au point. Il est possible d’étendre ou de réduire la profondeur de champ en faisant varier l’ouverture du diaphragme.

 

ouverture-profondeur-champ

A gauche, la photo a été prise avec une ouverture de f/4.
A droite, la même photo prise avec une ouverture de f/16.

 

En regardant les deux photos ci-dessus, vous pouvez constater qu’avec une grande ouverture (f/4), la profondeur de champ est réduite et que seule une partie de l’image est nette (la fleur à droite sur laquelle la mise au point a été faite). A l’opposé, avec une petite ouverture (f/16) la profondeur de champ est étendue, l’image est nette du premier plan jusqu’à l’arrière plan.

L’ouverture du diaphragme ne sert donc pas uniquement à contrôler la quantité de lumière qui arrive jusqu’au capteur de votre appareil photo. Elle offre également des possibilités créatives immenses.

Pour bien appréhender cette notion, il n’y a pas de secrets, il faut expérimenter. Prenez votre appareil photo et choisissez une scène avec des éléments proches et des éléments éloignés. Faites varier la profondeur de champ et observez le résultat. Vous vous rendrez vite compte de l’impact et de l’utilité que peut avoir ce réglage.

Pour conclure, je vous propose un schéma de synthèse qui reprend les différentes notions évoquées dans l’article.

 

schéma de synthèse ouverture et profondeur de champ

 

L’ouverture du diaphragme
4.6 (92%) 10 votes

A PROPOS DE L’AUTEUR…

Vous aimez prendre de belles photos, mais vous ne savez pas (toujours) comment faire ? Vous êtes au bon endroit !

Je m’appelle Fabien Beilhe et je suis photographe indépendant.

A travers ce blog, je partage avec vous tous mes conseils et astuces pour progresser en photo.

Partagez cet article avec vos amis !