La saison hivernale est généralement moins prisée par les photographes, notamment ceux qui privilégient la prise de vue en extérieur. Pourtant, l’arrivée des premiers flocons de neige est souvent un déclencheur et une source de motivation pour sortir faire des photos. Pour bien photographier la neige, je vais vous présenter quelques astuces à connaitre absolument.

 

1. Surveillez l’exposition

Si vous utilisez le mode automatique (ou un mode semi-automatique) vous devez être particulièrement attentif à l’exposition car vous risquez de vous retrouver avec une photo sous-exposée et une neige grise…

Pour bien comprendre ce phénomène, il faut s’intéresser au fonctionnent du système de mesure de votre appareil photo. Lorsque vous photographiez un paysage enneigé, la majeure partie de l’image est composée de tons clairs ce qui peut induire en erreur la cellule de mesure de votre appareil. Pour compenser la faible quantité de tons moyens et de tons foncés, l’appareil photo va donc sous-exposer l’image et la neige n’apparait donc pas blanche, mais grise.

 

neige-exposition

Une exposition maitrisée : la neige n’est ni trop sombre ni trop claire.
Crédit photo : Twiga

 

Pour vous sortir de ce faux pas, plusieurs solutions s’offrent à vous.
La plus simple est d’utiliser la fonction de correction d’exposition de votre appareil photo pour augmenter l’exposition de vos photos de neige. Vous pouvez débuter en surexposant de 1 IL puis ajuster la correction pour arriver au résultat souhaité. La plupart des appareils permettent de régler la correction d’exposition par paliers de 1/3 IL.
Si vous photographier en RAW, vous pourrez facilement récupérer une sous-exposition en post-traitement dans un logiciel de retouche.
Enfin, si vous avez suffisamment d’expérience rien ne vous empêche de passer en mode manuel et de régler l’exposition en jouant sur l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation.

 

2. Maitrisez la balance des blancs

La balance des blancs est certainement le deuxième paramètre le plus important lorsqu’il s’agit de photographier la neige. En effet, les grandes étendues blanches ont tendance à s’imprégner de la couleur de la lumière ambiante. Par exemple, sous la lumière froide d’un ciel couvert, la neige va très certainement présenter une teinte bleue.

Si vous souhaitez avoir une neige blanche, vous allez donc chercher à neutraliser tout dominante colorée en réglant avec soin la balance des blancs. Pour y parvenir vous pouvez faire une balance des blancs manuelle ou bien utiliser un des modes prédéfinis de votre appareil photo.

A l’opposé, le réglage de la balance des blancs peut également vous permettre de renforcer l’atmosphère de la scène que vous photographiez. Vous ne devez donc pas chercher à neutraliser systématiquement la couleur de la neige.

Enfin, n’oubliez pas que si vous photographiez en RAW, vous pouvez ajuster la balance des blancs en post-production sans aucune perte de qualité sur l’image.

 

neige-balance-blancs

La teinte bleutée de la neige renforce l’atmosphère glaciale de ce paysage.
Crédit photo : Trey Ratcliff

 

3. Variez la vitesse d’obturation

Photographier la neige qui tombe est un bon moyen de réussir de belles images. En faisant varier la vitesse d’obturation, vous pouvez choisir de figer les flocons de neige ou bien de saisir leur mouvement. Pour arrivez à de bons résultats rapidement, le plus simple est d’utiliser le mode priorité ouverture de votre appareil photo.

Pour figer les flocons de neiges en train de tomber vous devez choisir une vitesse d’obturation rapide. Une vitesse de 1/250 est une bonne base pour débuter. Si les flocons ne sont pas complètement figés, il vous suffit simplement d’opter pour une vitesse d’obturation plus rapide.

Pour saisir le mouvement des flocons de neige, c’est tout le contraire, vous devez privilégiez une vitesse d’obturation lente. Cette technique est un peu plus complexe notamment si vous avez dans le cadre un sujet mobile comme un oiseau.

 

oiseau-neige-tombe

Une vitesse d’obturation lente a permis de saisir le mouvement des flocons de neige.
Crédit photo : Capitphil

Chaque situation est différente et vous devrez faire quelques essais avant d’obtenir l’effet que vous souhaitez. De plus, vous arriverez plus facilement à photographier les flocons de neiges avec un téléobjectif car ce type d’objectif a la particularité de comprimer les différents plans.

 

4. Photographiez des détails

Photographier des détails est parfois plus intéressant que de photographier une scène dans son ensemble. Cette technique permet également d’attirer le regard du spectateur sur un point qu’il aurait négligé ou qu’il n’a pas l’habitude de voir. Cette astuce n’est d’ailleurs pas seulement valable pour la photo de neige.

Si vous avez déjà observé un flocon de neige de près vous avez surement remarqué que sa structure est particulièrement complexe. Ce genre d’élément, très graphique, est idéal pour obtenir une photo forte.

 

flocon-neige

Crédit photo : Julian Diamond

 

5. Jouez avec les contrastes

Les photos de neige, notamment lorsque le ciel est couvert, sont essentiellement composées de blanc, de gris et de noir. Un bon moyen de jouer avec les contrastes consiste à inclure un élément coloré dans le cadre. Le rouge et plus généralement les couleurs chaudes contrastent plutôt bien avec la neige.

 

contraste-couleur-neige

La présence du parapluie multicolore apporte une touche supplémentaire à cette photo.
Crédit photo : Diego Santi

 

Et vous, avez-vous déjà essayé de photographier la neige ? Avez-vous eu des difficultés pour y parvenir ? Avez-vous des astuces à partager ? N’hésitez pas à vous exprimer et à laisser un commentaire ci-dessous.