Quand on commence à maîtriser les rudiments du couple ouverture/vitesse, le besoin de découvrir de nouvelles techniques se fait rapidement sentir. C’est d’ailleurs ce moment-là que beaucoup de photographes choisissent pour s’initier à la pose longue.

En laissant le capteur exposé à la lumière plusieurs secondes (voire plusieurs minutes), vous ouvrez la porte à de nouvelles opportunités photographiques. Cette technique est par exemple largement utilisée pour retranscrire le mouvement d’un sujet.

Que vous débutiez en pose longue ou que vous soyez en cours de perfectionnement, voici 10 sujets auxquels vous devriez vous intéresser.

 

Les cascades

Les cascades font partie des sujets les plus photographiés en pose longue. Et pour cause, en enregistrant le mouvement de l’eau, il est possible de réaliser de superbes filés. Même la plus petite des chutes d’eau va tout de suite prendre une autre dimension.

N’oubliez par pour autant la composition : une pose longue ne suffit pas à faire une belle photo. Après avoir photographié cette cascade sous différents angles, j’ai finalement décidé de retenir cette photo. La petite cascade située au premier plan apporte de l’équilibre à la composition, les deux cascades se « répondant » mutuellement.

 

cascade-pose-longue

temps de pose : 3 s

 

Les manèges

La fête foraine est un lieu idéal pour réaliser des poses longues : nombreux manèges, lumières colorées, etc. La grande roue, le carrousel ou tout autre manège présentant une rotation sont des sujets tout trouvés.

La répétition du mouvement des manèges vous laisse tout le temps nécessaire pour faire des essais et trouver le temps de pose adéquat. L’autre avantage de la fête foraine, c’est que vous pouvez aussi bien photographier de jour que de nuit.

 

pose-longue-manege

temps de pose : 8 s
crédit : digitalpimp

 

Les étoiles

etoiles-pose-longue
temps de pose : 22 min
crédit : Sergio Tuleda

Vous avez peut-être déjà visionné ce type de photos sans savoir comment elles avaient pu être réalisées. Et bien, une fois de plus, la technique utilisée est celle de la pose longue.

Le capteur enregistre le mouvement des étoiles dans le ciel, ce qui permet de réaliser de splendides filés d’étoiles. En fait, même si l’impression est trompeuse, c’est bien nous qui bougeons (la terre tourne sur elle-même) et non les étoiles !

Si vous voulez obtenir de jolis cercles concentriques, vous devez cherche l’étoile polaire et l’inclure dans le cadre. C’est en effet la seule étoile qui ne « bouge » pas. Une variante consiste à trouver un angle permettant de réaliser une pluie d’étoiles s’abattant sur le paysage que vous photographiez.

Il existe deux méthodes pour réaliser un filé d’étoile. Vous pouvez réaliser un pose unique (c’est le cas de la photo ci-contre) ou prendre plusieurs poses que vous assemblerez ensuite sur votre ordinateur. Il serait trop long de détailler ici les avantages et les inconvénients de chaque méthode, mais sachez que les deux existent.

 

 

Le trafic routier

Les phares de voitures représentent un grand classique de la photo en pose longue. Vous savez ces photos où des lignes jaunes et rouges très graphiques se baladent à travers le cadre. Photographier en milieu urbain donne généralement de bons résultats car cela permet d’ajouter un décor et donc de renforcer la composition.

Essayez de vous positionner dans l’axe de la route pour avoir à la fois les feux avant et les feux arrière des voitures. Pour cette photo, prise à Brisbane en Australie, j’étais installé sur une passerelle située au dessus de la route. Cette position stratégique m’a permis de donner de la profondeur à mon image – les lignes formés par les phares allant du premier plan jusqu’à l’arrière-plan.

Pour l’anecdote, cette photo a été réalisée sans trépied malgré un temps de pose de 8 secondes. J’ai tout simplement utilisé le rebord de la balustrade pour poser mon appareil photo puis j’ai activé le retardateur pour éviter un flou de bougé au moment du déclenchement.

 

 temps de pose : 8 s

 

Les rivières

Les rivières sont répandues et faciles d’accès et c’est sûrement pour cela que de nombreux photographes s’initient à la pose longue avec ce sujet. Vous n’avez pas besoin d’un magnifique torrent de montagne pour débuter – je suis persuadé qu’à proximité de chez vous il y a une rivière qui ne demande qu’à être photographiée !

Pour réaliser une composition saisissante, placez-vous sur un rocher au milieu de la rivière (tout en respectant les règles de sécurité élémentaires, bien entendu !). Si le débit n’est pas trop fort et la profondeur raisonnable, vous pouvez aussi vous installer dans l’eau avec votre trépied. Le spectateur sera plongé au cœur de la scène et aura l’impression d’y être vraiment.

riviere-filé-eau

temps de pose : 13 s
crédit : code poet

 

Les feux d’artifice

Comme pour les phares de voitures, la photo de feux d’artifice repose sur l’enregistrement de trainées lumineuses. Avec une difficulté supplémentaire tout de même : à moins d’être vous-même en charge du spectacle pyrotechnique, vous ne savez pas à l’avance quel est le déroulement exact du spectacle.

La réussite de ce type de photo repose donc sur une bonne préparation. Renseignez-vous auparavant pour savoir où sera tiré exactement le feu d’artifice, faites des repérages pour trouver le meilleur point de vue.

Vous pouvez vous concentrer sur un bouquet ou sur un embrasement en particulier en gardant l’obturateur ouvert quelques secondes. Si vous voulez une photo d’ensemble, laissez l’obturateur ouvert plusieurs minutes pour capturer un splendide mélange de couleurs.

 

feu-artifice

temps de pose : 13 min
crédit : Joe Penniston

 

Les bords de mer

rivage-bord-mer
temps de pose : 5 s
crédit : Sergio Tuleda

Les bords de mer invitent à la méditation et représentent une source d’inspiration pour de nombreux photographes.

Et quoi de mieux qu’une pose longue pour mettre en valeur un joli paysage marin ! En saisissant le va-et-vient des vagues vous allez donner une vision onirique du paysage que vous avez sous les yeux.

Pour obtenir un résultat intéressant, utilisez un temps de pose de plusieurs secondes. En effet, plus le temps de pose sera long, plus vous obtiendrez un joli effet à la surface de l’eau. Vous devez toutefois doser votre effet avec précision et garder suffisamment de détails dans les zones claires (gare à la surexposition !).

Pensez à bien intégrer un premier plan en composant votre image. Ce n’est d’ailleurs pas cela qui va vous manquer en bord de mer : galets, rochers, pontons, troncs d’arbres sont autant d’éléments dont vous pouvez tirer parti.

 


Les nuages

Les nuages se déplaçant dans le ciel, ils représentent naturellement des sujets adaptés à la prise de vue en pose longue. En pleine journée, à moins de disposer de conditions de luminosité particulières, vous devrez utiliser un filtre photo pour réduire la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil photo.

Si vous n’avez pas d’accessoires, vous photographiez plutôt à la tombée de la nuit. Vous disposerez alors d’un temps de pose suffisamment long pour traduire le mouvement des nuages et vous bénéficierez du peu de lumière restant pour que le sol soit bien éclairé. Essayez également de vous positionner dans le sens de déplacement des nuages pour apporter encore plus de dynamisme à vos photos.

 

nuages

temps de pose : 4 min
crédit : theqspeaks

 

La foudre

Si vous êtes amateur de photos spectaculaires, la photo d’orages est faite pour vous ! Réussir à saisir un éclair dans le ciel n’est pourtant pas forcément facile au premier abord : un minimum de connaissances et de la pratique sont nécessaires pour arriver à vos fins.

Certains photographes se sont d’ailleurs spécialisés dans cette discipline : on les appelle les chasseurs d’orages. Si la photo d’orages vous intéresse je vous conseille d’aller visiter le site chasseurs-orages.com qui regorge d’infos utiles pour s’initier à cette discipline.

 

foudre

temps de pose : 39 s
crédit : Owen Zammit

 

Le light painting

Le light painting (peindre avec la lumière, en français) est une technique qui a le vent en poupe ces derniers temps. Pour ce type de photo vous n’allez pas choisir un sujet mais au contraire le dessiner. Il suffit pour cela de vous placer dans un environnement sombre puis de dessiner en déplaçant une source lumineuse (lampe de poche, bougie, briquet, etc.) pendant le temps où l’obturateur reste ouvert.

Une variante consiste à déplacer l’appareil photo devant une source de lumière. Cette technique produit d’excellents résultats avec des lumières colorées telles que des décorations de Noël ou les lumières multicolores des attractions foraines.

 

light-painting

temps de pose : 30 s
crédit : Patrick Brosset

 

Et vous, vous avez déjà essayé la pose longue ? Quels sont vos sujets favoris ? Dites-nous tout en laissant un commentaire !